Array Le tour de l'actualité en 10 phrases avec Mascherano - FC Barcelona Clan

Interview | Javier Mascherano | jeudi 21 août 2014 à 22:11  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Javier Mascherano a donné sa première conférence de presse de la saison. Comme d'habitude, il n'a évité aucun sujet et a répondu à toutes les questions. Voici les 10 réponses clefs.

La finale de la Coupe du Monde

Cela restera à jamais gravé dans ma mémoire. Nous étions trop proches de la consécration pour que l'échec ne blesse pas, mais la vie continue. Et dans un grand club comme le Barça tu ne peux pas rester triste longtemps.


La sanction de la FIFA

Depuis que je suis là, j'ai constaté que le Club a pris soin des gars à La Masia. Beaucoup de jeunes sont passé par La Masia et le Club leur a toujours offert la meilleure qualité de vie possible.


Défenseur ou milieu de terrain

Je suis un joueur collectif. Luis Enrique peut compter sur moi pour faire ce qu'il pense qu'il convient le mieux. J'apprécie ses encouragements et j'essayerai de ne pas lui donner de raison de changer d'avis.


Son futur a été incertain

La fin de la saison dernière n'a pas été facile. J'ai dis au Club de faire de moi ce qu'ils voulaient. Que s'ils ne voulaient plus de moi, ce n'était pas un problème, je partirai. La réponse a été : " non, tu restes."


Titres

Nous faisons de notre mieux pour tout gagner, pour aller le plus loin possible, mais parfois ça ne marche pas. Promettre de gagner n'a pas beaucoup de sens.


Critiques sur Messi

C'est injuste. Si l'Argentine a atteint la finale de la Coupe du Monde c'est grâce à lui. (A propos du titre de meilleur joueur) C'est stupide de critiquer celui qui reçoit le trophée plutôt que celui qui le donne. On lui a décerné ce titre et il le mérite. 


Victor Valdes

Il a probablement été le meilleur gardien de buts de l'histoire du Club. Mais nous ne pouvons pas vivre dans le passé. Aujourd'hui il faut soutenir les 3 goals que nous avons.


Capitanat

Je ne m'attendais pas à l'être. Le capitaine doit être quelqu'un à qui les gens associent le club. Ça m'écarte.


Tata Martino

Martino a montré partout où il est passé qu'il est un homme honnête.  Nous les joueurs sommes les premiers coupables de la saison dernière.

 

Les éloges en Argentine

En Argentine ce que vous faites avec votre club ne compte pas, de la même manière qu'ici les gens n'ont rien à faire de ce que vous faites en équipe nationale.


Source: Sports

Posté par Clément
Article lu 2146 fois