Array Il était une fois Puyol - FC Barcelona Clan

Article | Puyol | mercredi 10 mai 2006 à 13:58  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Le joueur qui pourrait soulever la Champions League à Paris a vu la dernière finale de la Ligue des Champions à Athènes, sur le trottoir d\'une rue devant la télévision d\'une boutique d\'électroménager.

Il avait 16 ans, il jouait à La Pobla de Segur et il ne rêvait même pas de parvenir au Barça

12 ans après, il en est le grand capitaine…




 Une vie de rêve, Carles Puyol a déjà la Liga et à présent il veut la Champions League

Une vie de rêve, Carles Puyol a déjà la Liga et à présent il veut la Champions League

10/05/06 : Un soir il y a 12 ans, un jeune garçon de 16 ans récemment accomplis était en colère tout comme des millions de culés. Le 'berrinche de Litos', pourtant, était hors du commun. Si ses amis l'avaient déjà vu jouer et pleurer en même temps lors de rencontres de football en salle qu'il a rarement perdu, il a du maudire énormément de personnes ce funèbre 18 mai 1994. Le Milan avait écrasé le Barça et il venait de le voir à la télévision.

L'après-midi avait ainsi démarré. Avec son inséparable ami Javi Pérez il s'est approché de l'Astoret, bar qui faisait (et fait encore) les effets de centre névralgique nocturne de son village, La Pobla de Segur. Le local était rempli et eux, deux adolescents ont tenté de se frayer un chemin pour prendre part à cette fête, une de plus du Dream Team. Tous les regards étaient rivés vers un téléviseur pas très grand mais lorsque est arrivé le premier but de Massaro les deux se sont regardés et, entre le fait qu'ils n'avaient pas d'espace et que la rencontre s'annonçait mal, ils se sont distancés du bar de quelques mètres jusqu'à se retrouver face à la boutique d'électroménager Orrit, qui laissait toujours un téléviseur allumé après sa fermeture. Et Puyol y était, contemplant l'impuissance de son idole Nadal, assistant à la dernière finale de Ligue des Champions disputée par le Barça, assis sur le bord du trottoir.

La finale de Wembley, il l'avait vue dans sa maison, mais seul. Ses parents Rosa et Josep, pour le Barça mais peu footeux, l'avaient laissé dans sa chambre sachant la manière dont il vivait les rencontres. Putxi, son grand frère, avait été le voir à l'Astoret. Carles a souffert comme toujours mais le dénouement de la rencontre fut heureux et il a pu dîner, chose totalement impossible chez lui après une défaite.

A 14 ans, même avec les 16 avec lesquels il a vu la finale d'Athènes, Carles Puyol, aujourd'hui capitaine du Barça, l'homme qui soulèvera le trophée si l'équipe gagne dans une semaine à Paris, ne rêvait même pas un jour de revêtir le maillot azulgrana. Il enfilait un rouge et blanc chaque semaine, le maillot de La Pobla et, cela oui, il aimait le foot plus que quiconque dans le département. Son look était déjà largement visible : de grandes mêlées de cheveux, encore plus longues qu'aujourd'hui et un attaquant poursuiveur de ballons à corps et âme.

Sur le point de fêter ses 17 ans, un mois avant de réaliser le test avec le Barça, il s'est levé durant un mois entier à 7 heures pour s'entraîner au maximum avant de se rendre au lycée. C'est là qu'a commencé la légende de celui qui s'entraîne le plus, du défenseur qui parvenait à tous les ballons. Du capitaine qui voulait chanter la victoire à Paris.

Recommandations d'un amoureux de Paris

10/05/06 : Carles Puyol et sa fiancée Agnès sont de grands amoureux de Paris. Le couple, après avoir passé des vacances à Milan, décida il y a 5 ans de varier et de choisir Paris pour déconnecter. Dès lors, ils font une petite place à toutes les fêtes de Noël pour se perdre dans ses rues et plus d'un été, ils ont répété cette visite. Le destin a voulu que la 'ville des lumières' soit le lieu où le Barça dispute la finale de la Champions League. Le stade de Saint Denis est l'un des rares lieux qui leur restent à visiter. Pour le reste, et pour les socios et supporters qui assisteront à la finale, voici quelques recommandations du capitaine.

POURQUOI PARIS ?

“Après Barcelone, Paris est la ville qui me plait le plus de toutes celles que j'ai visité. La ville m'enchante car elle a de tout et de plus, elle me sert à me déconnecter car peu de personnes me reconnaissent dans la rue et que je peux me promener en toute tranquillité. Il y a de spectaculaires monuments, les meilleurs musées et elle est également parfaite pour faire des achats, grâce aux boutiques qui existent, ou pour déjeuner dans de bons restaurants”

OU FAIRE DU SPORT ?

“Où que je sois, j'aime pratiquer un peu de sport même si je suis en vacances pour ne pas perdre la forme. J'en fais spécialement les derniers jours avant de me réincorporer aux entraînements avec l'équipe. Chaque fois que je vais à Paris, je vais courir au même lieu, le Palais des Tuileries : c'est un parc immense en plein centre de la ville, à côté du musée du Louvre, parfait pour faire quelques kilomètres”

OU MANGER ?

“Il y a de nombreux restaurants recommandables dans la ville mais si je dois en choisir un seul, ce serait 'La Locanda', spécialisé en gastronomie italienne et pas excessivement cher”

QUELLES VISITES ?

“Pour bien connaître Paris il faut beaucoup de jours mais si l'on dispose de peu de temps, le mieux à mon avis est de ne pas rater le château de Versailles. C'est spectaculaire. En plus de la Tour Eiffel, également indispensable, j'aime tout spécialement l'Arc de Triomphe, surtout la nuit et durant les fêtes de Noël, lorsque son illumination le rend impressionnant”

QUEL MUSEE NE PAS RATER ?

“Bien que je ne sois pas un expert, j'en ai visité quelques-uns uns et tous sont de premier niveau. Evidemment, il y a le Louvre, mais également le musée d'Orsay”

Son père, qui n'a jamais été au Camp Nou, ne manquera pas le rendez-vous

10/05/06 : Les parents de Carles Puyol, Rosa et Josep, sont peu amateurs de football. Elle, pourtant, le vit un peu plus et elle est toujours en attente des rencontres que son fils dispute. Le premier appel tranquillisant après une blessure, ou après les divers coups reçus à la tête par le capitaine, est toujours pour sa mère, qui est descendue plusieurs fois à Barcelone pour voir Carles en direct, au Camp Nou. Son père Josep, très travailleur, ne l'a jamais fait mais cette fois-ci il l'a convaincu (Ramon Sostres, l'agent du joueur, a été essentiel) pour qu'il voyage à Paris, sans aucun doute le meilleur jouer pour voir son fils jouer.

Traduction http://www.fcbarcelonaclan.com/

Source : Mundo Deportivo


 Avec Gérard sur un terrain en terre lors d'un but.


Avec Gérard sur un terrain en terre lors d'un but.


 Puyol posant avec la première équipe de La Pobla de Segur, où il a commencé sa carrière sportive

Puyol posant avec la première équipe de La Pobla de Segur, où il a commencé sa carrière sportive


 Avec Simao et Ivan de la Peña, l'un de ses meilleurs amis, lorsque Serra Ferrer entraint le Barça.

Avec Simao et Ivan de la Peña, l'un de ses meilleurs amis, lorsque Serra Ferrer entraint le Barça.


 Profitant de ses vacances avec Arnau à Platja d'Aro

Profitant de ses vacances avec Arnau à Platja d'Aro


description obligatoire



description obligatoire



 Avec les juniors du Barça

Avec les juniors du Barça


 Serrant Ronaldinho, l'un des cracks, surement le meilleur, avec lequel ila partagé le vestiaire


Serrant Ronaldinho, l'un des cracks, surement le meilleur, avec lequel ila partagé le vestiaire

Posté par marco93FCB
Article lu 9841 fois