Array Barça B 2-2 Girona: Démobilisation générale - FC Barcelona Clan

En Une | Barça B | dimanche 13 novembre 2011 à 21:44  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

La filiale concède un piètre nul devant ses supporters dans le derby Catalan en se faisant rejoindre en 2ème période.

Les faits et le jeu:

Alors que la Liga Adelante suit son cours, le Barça B se relève petit à petit avec une série de 3 victoires suivi d'un nul lors de la précédente journée, mais pour un derby au Mini Estadi, un résultat est de mise, la victoire. Pour cette rencontre, Eusebio est privé de toute la défense type étant donné l'implication de Montoya, Bartra, Muniesa et Planàs avec la Roja U21, il doit aussi faire sans Cuenca, l'une des révélations de la saison et qui les a rejoint. Enfin, d'autres joueurs comme Kiko Femenia ou Ilie sont indisponibles pour causes de blessures.
Ainsi, Le coach décide de faire confiance à une équipe à l'accent défensif composé de: Oier, Balliu, Armando, S.Gomèz, Lobato, Dos Santos, Carmona, S.Roberto, Deulofeu, Rodri, J.Soriano. À noter le retour de Rodri en tant que titulaire et celui de Soriano après une blessure contractée en pré-saison.

Le match commence donc, et c'est suite à une longue domination Blaugrana que Rodri plante la première flèche tôt dans le match, le ton est donné...(1-0, 12'). Après coup, Girona ne saura même pas se remobiliser, leur apathie collective jumelée à un déchet technique considérable permet au Barça B de tranquillement faire circuler le ballon, et de relancer très proprement malgré le pressing haut des visiteurs, cepandant la maîtrise du jeu n'est pas totale et la filiale perd bon nombre de ballons très faciles ce qui aura pour conséquence un premier ballon dangereux de Girona après un cafouillage au sein de la défense Azulgrana. Cette occasion aura le mérite de réveiller légèrement les Barcelonais qui, sans aucunement forcé leur talent, parviennent à se procurer 2 situations chaudes avec un tir de Soriano et un but injustement refusé à Camona.
La rencontre bascule dans l'ennui et la filiale ne propose malheureusement aucun dédoublement, aucun décalage, mais la faiblesse de l'adversaire permet elle à Deulofeu de s'incruster aisément dans la surface adverse pour servir d'une passe retrait bien dosé un Rodri très bien placé !(2-0, 32').

Au retour des vestiaires, la filiale, qui s'est vu offert sur un plateau les clés de la rencontre, se contente de gérer, mais l'absence de hargne et de verticalité donnent peu à peu de la confiance à Girona qui en profite pour placer quelques contres et autres longs ballons, dont un très bon centre qui verra S.Gomez sauvé l'équipe d'une belle inspiration défensive entre 2 attaquants. Loin d'être découragés, les voisins Catalans s'enhardissent et partent à l'assaut d'Oier contre un Barça qui a cessé de courir, de combattre et de défendre, un pêché d'orgeuil que l'ancien du Barça B Benja Martinez fera payer à ses ex-coéquipiers, car après une glissade de Balliu, il parvient à se débarrasser de S.Gomez pour placer un bon ballon entre les jambes du gardien (2-1).

Eusebio décide ainsi de réagir et face au manque de créativité de son équipe, fait un changement assez inadéquat, en sortant l'amorphe Rodri pour le jeune Tello alors que le renouveau s'imposait cruellement au milieu de terrain. Soit, la filiale continue à être dominé et Girona perdra 2 occasions de marquer sur des coups d'éclairs de Corominas, ex-joueur de l'Espanyol Barcelone, mais la vigileance d'Oier permettra à l'équipe d'avoir un peu de répit, de quoi déclencher quelques contres, avec un centre au ras du poteau de Deulofeu sauvé in-extrémis par Tortolero, ancien grand espoir Blaugrana sous Van Gaal... La tension monte mais le ballon lui est toujours dans les pieds de l'adversaire du soir dont le manque de fraîcheur en première mi-temps n'a d'égal que le pressing de couverture de notre filiale qui montre d'inquiètants signes de faiblesses au point d'abondonner totalement le cuir.

Et ce qui devait arriver arriva, comme souvent cette saison, le Barça B voit un long ballon arrivé dans les pieds de Nieto très mal couvert par Balliu, Oier s'interpose dans un premier temps mais le ballon revient sur le très bon Corominàs qui crucifie les espoirs du Mini-Estadi (2-2).
Dans un élan d'amour propre, l'équipe B du Barça s'arrache et joue le tout pour le tout mais J.Soriano sera maladroit sur un face à face taillé pour lui, il verra aussi la transversale repoussé un génial ballon lobé à l'entrée de la surface.

Pour une fois, ce n'est pas le sort qui s'est acharné sur les poulains d'Eusebio mais bien leur comportement sur le pré, les changements de celui-ci ne changèrent rien. Le fait est que les milieux relayeurs du soir S.Roberto et Carmona sont restés inexistants dans la création et la construction, n'aurait-il pas fallu faire jouer Riverola, J.Espinoza ou Rafinha au côté de l'un deux pour insuffler un peu de fraîcheur et de fluidité ?!

En tout les cas, il est triste de voir cette équipe perdre des points de façon aussi bête pour une énième fois mais tâchons de faire que l'énième soit la dernière, et que le Barça B retrouve enfin la magie qui faisait d'elle un spectacle à petit prix à deux pas du Camp Nou.

Les joueurs :

Oier : 7
Son jeu au pied prometteur et son sang-froid incroyable a permis à l'équipe d'être en parfaite condition pour éxécuter les premières relances. L'homme du match sera décisif sur plusieurs ballons mais ne pourra rien faire sur les 2 buts concédés.

Balliu : 5
Le jour et la nuit, le très jeune arrière latéral a été impressionant en première période avant de sombrer comme le reste de la défense en deuxième, fautif sur les 2 buts. Montoya manque déjà.

S.Gomèz : 5.75
Le jouvenceau a été à l'aise balle aux pieds mais à été trimballé comme jamais par Coro l'ailier de Girone. Manque d'incisivité pour s'imposer comme titulaire.

Armando : 4.75
Un capitaine par définition se doit de remotiver les troupes et de montrer le chemin, manque de bol, ses relances ratées au banc de touche n'ont montré que le visage flasque d'un entraîneur laché par son équipe. N'apporte aucun plus.

Lobato : 5
De l'envie certes, mais tout comme Balliu, il a disparu en deuxième période, et il s'est révélé être totalement absent sur les phases défensives et trop peu dangereux devant. Le Maxwellisme dans toute sa splendeur.

Dos Santos : 6
Esseulé et abondonné. Voilà les 2 mots qui justifient une prestation ternit par un manque de mouvement autour de lui. Le meilleur au milieu...de la médiocrité.

S.Roberto : 5
Seul ses aventures offensives balle aux pieds relèvent la note, un match insipide tant à l'avant comme à l'arrière. Ses capcités physiques ne resortent pas dans ce poste de relayeur... Pourquoi ne pas envisager
de le mettre en sentinelle devant la défense ?!

Carmona : 3.5
Horrible, incroyable de déchet technique. Sa place n'est pas à ici et Gaudi doit s'en retourner dans sa tombe. Remplacé en fin de match par J.Espinosa qui a eu le temps de prendre une biscotte.

Rodri : 6.5
Pour ce qui est de marquer il le fait, mais une contribution au collectif ne serait pas du luxe. A confirmer toutefois. Remplacé par Tello qui a été sévré de ballons.

J.Soriano : 5.5
Il a proposé, pressé, revenu aidé en défense, mais il est encore en manque de rythme, il a aussi vendangé une occasion en or en toute fin de match.

Deulofeu : 5
Un individuallisme incroyable puisqu'il a mangé un nombre incalculable de ballons. N'est pas Messi qui dribble. A sa décharge, tous les rares ballons dangereux sont venus grâce à lui. Remplacé par Rafinha, qui n'a fait que des mauvais choix...


Posté par barcamundial
Article lu 4090 fois