Array Zubizarreta : "Mon plus grand échec, peut-être le départ de Pep" - FC Barcelona Clan

En Une | Andoni Zubizarreta | dimanche 17 janvier 2016 à 20:10  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Andoni Zubizarreta, un an après son licenciement, parle de comment il a vécu ce moment et revient sur les points noirs de son passage comme directeur sportif du Barça.

Andoni Zubizarreta a été licencié de façon fulgurante il y a un peu plus d'un an, lors d’une après-midi fatidique, le jour de l’Épiphanie. L'ex-directeur sportif a été victime de la période tourmentée que traversait alors l’équipe première du Barça.

Le Basque a essayé de vivre loin des projecteurs ces derniers mois, dans l'attente de relancer sa carrière professionnelle. Zubi a expliqué dans une longue interview au journal Marca comment il a vécu ces jours tragiques qui donneront lieu quelques mois plus tard à un nouveau printemps faste pour le Barça.
 

Son licenciement

« Je me suis senti seul », a t-il signalé. « Je me souviens aussi avec gratitude des paroles de Xavi. Il est vrai que le club nous a invités à la finale de Copa contre l’Athletic et celle de Berlin contre la Juve. J’ai préféré ne pas m’y rendre. »
 

L'arrivée de Luis Enrique

« Nous avions besoin d'un entraîneur qui apporterait de l'énergie à un vestiaire soumis à des problèmes très difficiles à supporter, comme la mort de Tito Vilanova. Luis Enrique avait l'avantage de connaître très bien le club et la cantera. »
 

Luis Suárez, le plan B

« Luis Suárez n’était pas la première option. En hiver, nous envisagions le transfert d'Agüero. Cela n'est pas arrivé. Dans cette situation, il n’y avait pas de doute : Luis Suárez était notre unique objectif. Pendant le processus de négociation, l'incident avec Chiellini s’est produit. L’affaire a provoqué des doutes pour de nombreux clubs qui le voulaient. On s’interrogeait sur son caractère et on ne savait pas la gravité de la sanction qui lui serait infligée. J’ai pensé qu'il était temps d'accélérer les démarches concernant son transfert. »
 

Critiques sur le rendement de Messi

« C’est le football et son besoin pervers de suivre le moment du déclin des grands joueurs. Nous sommes passés par là avec Ronaldinho et je pense que quelque chose de semblable est en train de se produire avec Cristiano. En attendant, il marque toujours deux buts par match. Pour Messi il a été affecté par un nombre de blessures plus élevé que d'habitude. Dans ce cadre, son rendement a été énorme. Il n’a pas excellé mais il a été énorme. »
 

Une réputation de paresseux

« Les seules critiques qui m’ont blessé ont été les commentaires, les parodies comme quoi Zubizarreta ne travaillait pas. Nous n’avons pas fait autre chose et nous nous sommes donné corps et âme pour notre travail. »
 

Distance avec Guardiola

« Un de mes défis était d'obtenir de Pep qu’il continue au Barça. Je reconnais que l'un de mes échecs, peut-être le plus grand, est que Pep n’ait pas continué avec le Barça. Je dis généralement que c’est une amitié qui est restée entre parenthèses. Si maintenant elles sont ouvertes, il serait bien de les fermer à un moment donné dans la vie. Nous n’avons pas parlé depuis lors, cela me fait mal de devoir le dire. »


Source: SPORT

Posté par thenewface
Article lu 2469 fois