Array Les coups-francs de Messi vus par la science - FC Barcelona Clan

En Une | Messi | vendredi 4 mars 2016 à 10:18  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Les six buts de Messi sur coup-franc cette saison ont tous été inscrits du côté gauche du gardien, tous en mettant en pratique son arme secrète : l'effet Magnus.

Image

Leo Messi n'a jamais inscrit autant de buts sur coup-franc que cette saison. Avec son dernier chef-d'œuvre, converti dimanche dernier au Camp Nou face au FC Séville, le crack argentin en compte désormais 6, dépassant ainsi son record personnel de 4 coups-francs inscrits avec le Barça lors de la saison 2012-13.

Il est à noter que ces 6 coups-francs ont été placés du côté gauche du gardien de but, mais le dernier fut tiré à l'opposé de la surface, ce qui n'est pas un angle évident pour un gaucher comme Messi.

Cependant, Messi a démontré que l'emplacement du ballon n'avait aucune importance. Il peut inscrire des coups-francs de n'importe où, et est capable de donner l'effet et la vitesse qu'il veut à celui-ci.

Sport a recouru à l'aide d'experts en la matière pour trouver une explication aux capacités de Messi dans l'exécution de ces phases arrêtées, et grâce au département de Physique Fondamentale de l'Université de Barcelone, nous avons obtenu quelques réponses.

L'effet Magnus

Techniquement, nous pouvons dire que Messi recourt à l'effet Magnus pour obtenir de telles trajectoires sur ses coups-francs. Cet effet décrit le phénomène dans lequel la rotation du ballon génère une force perpendiculaire à la ligne du mouvement de la trajectoire de celui-ci.

Illustration :

Image

Plus un coup-franc est placé loin, et plus l'effet Magnus est visible aux yeux du spectateur, ce qui explique probablement l'efficacité de Messi quand les coups-francs sont plus ou moins éloignés de l'entrée de la surface. Le coup-franc historique de Roberto Carlos face à la France en 1997 est un parfait exemple de l'application de cet effet.

L'effet Magnus apparaît couramment dans les sports comme le football, et est le produit de plusieurs phénomènes, comme le principe de Bernoulli : la pression sur la surface inférieure du ballon est plus forte que celle présente sur la surface supérieure, ce qui courbe la trajectoire de celui-ci.

Cet effet tient son nom du physicien allemand Heinrich Gustav Magnus (1802-1870), qui l'a décrit pour la première fois en 1853. Et dans ce lien, nous pouvons apprécier la trajectoire que suit un ballon avec ou sans rotation, avec ou sans effet. Là aussi nous pouvons constater que la distance a une importance dans l'appréciation visuelle de cet effet.

L'intuition du crack

Image
Nous ne savons pas si Messi a connaissance du fait qu'il existe une explication physique à l'effet qu'il donne habituellement au ballon quand il tire un coup-franc, mais ce qui est sûr, c'est que l'Argentin est un véritable spécialiste de cet art, et qu'il l'embellit de sa touche personnelle. Il tourne toujours légèrement son pied avant de frapper, et en ce sens, son intuition est la clé de sa réussite. Grâce à celui-ci (toutes proportions gardées), il peut contrôler la force avec laquelle le ballon partira et quel angle il décrira. Et, comme il ne peut en être autrement, cette technique se perfectionne avec la pratique.

Voici tous les coups-francs direct que Messi a marqués avec le FC Barcelone :

SAISON 2008-2009
1.  4 octobre 2008 · Liga · FC Barcelone 6-1 Atlético Madrid : Marque le but du 3-0 (09')

SAISON 2009-2010
1.  9 décembre 2009 · Ligue des Champions · Dinamo Kiev 1-2 FC Barcelone : Marque le but du 1-2 (86')
2.  6 mars 2010 · Liga · Almería 2-2 FC Barcelone : Marque le but du 1-1 (42')

SAISON 2010-2011
1.  8 janvier 2011 · Liga · Deportivo 0-4 FC Barcelone : Marque le but du 0-2 (52')

SAISON 2011-2012
1.  26 février 2012 · Liga · Atlético Madrid 1-2 FC Barcelone : Marque le but du 1-2 (81')
2.  24 mars 2012 · Liga · Majorque 0-2 FC Barcelone : Marque le but du 0-1 (25')
3.  5 mai 2012 · Liga · FC Barcelone 4-0 Espanyol : Marque le but du 1-0 (12')

SAISON 2012-2013
1.  29 août 2012 · Supercoupe d'Espagne · Real Madrid 2-1 FC Barcelone : Marque le but du 2-1 (45')
2.  7 décembre 2012 · Liga · FC Barcelone 2-2 Real Madrid : Marque le but du 2-1 (61')
3.  16 février 2013 · Liga · Granada 1-2 FC Barcelone : Marque le 1-2 (73')
4.  5 mai 2013 · Liga · FC Barcelone 4-2 Betis : Marque le but du 3-2 (60')

SAISON 2013-2014
1.  18 septembre 2013 · Ligue des Champions · FC Barcelone 4-0 Ajax : Marque le but du 1-0 (22')
2.   2 mars 2014 · Liga · FC Barcelone 4-1 Almería : Marque le but du 2-0 (24')
3.  20 avril 2014 · Liga · FC Barcelone 2-1 Athletic Bilbao : Marque le but du 2-1 (74')

SAISON 2014-2015
1.  22 novembre 2014 · Liga · FC Barcelone 5-1 FC Séville : Marque le but du 1-0 (21')
2.   8 février 2015 · Liga · Athletic Bilbao 2-5 FC Barcelone : Marque le but du 0-1 (15')

SAISON 2015-2016
1.  11 août 2015 · Supercoupe d'Europe · FC Barcelone 5-4 FC Séville : Marque le but du 1-1 (7')
2.  11 août 2015 · Supercoupe d'Europe · FC Barcelone 5-4 FC Séville : Marque le but du 2-1 (16')
3.  12 décembre 2015 · Liga · FC Barcelone 2-2 Deportivo : Marque le but du 1-0 (39')
4.   6 janvier 2016 · Coupe du Roi · FC Barcelone 4-1 Espanyol Barcelone : Marque le but du 2-1 (44')
5.  14 février 2016 · Liga · FC Barcelone 6-1 Celta Vigo : Marque le but du 1-0 (27')
6.  28 février 2016 · Liga · FC Barcelone 2-1 FC Séville : Marque le but du 1-1 (31')
En cours...

Soit 22 coups-francs avec son club de toujours. En prenant compte ceux inscrit avec sa sélection, Messi culmine à 25 coups-francs direct, grâce à deux réalisations lors des éliminatoires du Mondial au Brésil, et un autre lors des phases finales :

SELECTION NATIONALE
1.   7 septembre 2012 · Eliminatoire du Mondial 2014 · Argentine 3-1 Paraguay : Marque le but du 3-1 (64')
2.  12 octobre 2012 · Eliminatoire du Mondial 2014 · Argentine 3-0 Uruguay : Marque le but du 3-0 (79')
3.  25 juin 2014 · Phase de groupe Mondial 2014 · Nigeria 2-3 Argentine : Marque le but du 1-2 (45')

Nous pouvons constater également que la majorité des coups-francs de Léo interviennent contre un adversaire d’envergure, et lorsque le score est serré. C'est donc une arme supplémentaire que l'Argentin apporte à ses équipes, qui peut faire basculer le cours d'un match grâce à cette précision qui lui permet d'attraper le cadre et ainsi contraindre le gardien de but adverse à l'exploit, lorsque les montants ne suffisent pas à repousser ses coups-francs.

En espérant à l'avenir que l'UEFA autorise Messi à tirer les penaltys 30 mètres plus loin !

 

Article traduit et complété par A. Sánchez


Source: SPORT, complété par A. Sánchez

Posté par Joul
Article lu 4416 fois