Array Les cadeaux de van Bommel - FC Barcelona Clan

Article | Van Bommel | samedi 22 avril 2006 à 12:48  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Mark fête aujourd\'hui ses 29 ans avec trois rêves : gagner la Liga et la Champions, et jouer le Mondial...



Mark van Bommel fête aujourd'hui ses 29 ans dans l'un des meilleurs moments de sa vie. Sur le point de célébrer un titre de Liga, en demi-finales de Champions avec de grandes chances de disputer la finale, neuf fois titulaire de suite avec le Barça et préselectionné avec les Pays-Bas. Et très heureux à Barcelone avec sa famille, et également pleinement intégré : "L'équipe va bien, je peux gagner trois titres pour ma première année au Barça. C'est pas mal. En plus, ça me plaît d'être né au mois d'avril, mois qui coïncide souvent avec les titres en championnat. Nous nous sommes proclamés champions avec le PSV aux Pays-Bas peu de jours après mon anniversaire. J'espère que les similitudes s'arrêteront là, parce que nous étions aussi en demi-finales face à Milan et nous avons été éliminés. Par chance, nous avons gagné cette année à l'aller 0-1 et l'année passée nous avions perdu 2-0".

Intérêt allemand

Le milieu de terrain est dans l'agenda du Bayern Munich, comme l'attestent les dernières déclarations de Franz Beckenbauer, Karl-Heinz Rummenigge et Uli Hoeness. "C'est toujours bon qu'on parle de toi, mais j'ai encore deux années de contrat et j'aimerais les accomplir. Sincèrement, si le Barça ne me veut pas et qu'il écoute les offres, ce serait pour moi un problème", indique t-il.

Son manque d'efficacité face aux buts (cela fait quatre mois qu'il n'a pas marqué en match officiel) ne le préoccupe pas. "Je me sentais bien avant de me blesser, mais cette blessure m'a coupé et j'ai dû ensuite retrouver le rythme. Je n'ai pas non plus eu de chance. Mes occasions face à la Real Sociedad, Benfica et Madrid auraient pu rentrées. Au PSV je marquais plus de buts et je donnais plus de passes décisives, surtout sur ballon arrêté. Le but ne m'obsède pas. Je sais que je ne suis pas un joueur spectaculaire, mon job est de récupérer des ballons, de jouer à une ou deux touches de balle, et ici à Barcelone il semble que la facette défensive de mon jeu ressort. Je le répète, je me sens bien", commente le Néerlandais, qui à San Siro évita un but de Gilardino alors que les cages étaient vides.



La finale de Paris

Nous invitons van Bommel à rêver, qu'il imagine une finale à Paris avec un but de sa part, comme un autre Néerlandais, Ronald Koeman qui marqua à Wembley. "Ce serait merveilleux, cependant je préférerais gagner 6-0 sans que je marque, plutôt que de perdre 3-1 en ayant marqué. Mais avant de parler de Paris, il y a le match retour face à Milan. Et avant tout, Seville".

En référence à la recontre au Sánchez Pizjuán, "le mieux est d'être champions le plus tôt possible. Pourquoi attendre ? Je ne pense pas que le fait d'avoir gagné mathématiquement la Liga influe sur ce qui peut arriver face à Milan. J'ai envie de conquérir mon premier titre important à Barcelone et plus tôt ce sera, mieux ce sera". Par rapport à sa menace de suspension (un carton jaune l'empêcherait de jouer la finale), il réplique : "L'année passée j'étais aussi sous le coup d'une suspension à plusieurs matchs et il ne s'est rien passé".



Il vient d'être préselectionné par les Pays-Bas : "Le Mondial est un autre rêve, qui viendra après. Pour le moment je ne pense qu'au Barça. Si je joue bien ici, j'aurai plus d'options".

Un bon père de famille



Les Néerlandais s'adaptent très bien à Barcelone et Mark n'est pas une exception. Il remercie l'affection des supporters et se déclare 'amant' "du jambon avec pain et tomate; le jambon des Pays-Bas ne me plaît pas, je prèfère celui d'ici". Pour dîner, il suit les horaires de son pays. Les enfants se couchent tôt. Fruit de son mariage avec Andra, ils en ont trois, les jumeaux Thomas et la fille Renee, qui ont trois ans, et le dernier Ruben, qui va avoir deux ans. Les deux plus grands vont à l'école anglaise, langue qu'ils dominent de même que le castillan. Ruben, qui va à la garderie, comprend déjà le catalan. Mark, un bon père de famille qui adoer jouer avec ses enfants sur la plage.




Mark et Gio, préselectionnés pour le Mondial

Marco van Basten, qui a laissé de côté Clarence Seedorf et Roy Makkay, donnera une liste définitive le 15 mai...



Mark a fait hier un pas de plus sur ses chances d'aller en Allemagne pour le Mondial. Le milieu de terrain azulgrana est entré dans une première présélection de 33 joueurs établie par van Basten, avant qu'il ne donne la liste définitive le 15 mai, deux jours avant la finale de Champions League que van Bommel espère disputer au Stade de France de Saint-Denis.

Un autre azulgrana figure dans cette liste, Giovanni van Brockhorst, titulaire indiscutable dans le onze de van Basten, qui laisse de côté deux des 'grands' du football néerlandais, le milieu de terrain du Milan AC Clarence Seedorf et l'avant-centre du Bayern Munich Roy Makaay. Seedorf n'a jamais joué avec les Pays-Bas depuis que van Basten est aux commandes de la sélection après l'Euro 2004, tandis que Makaay lui a déjà joué lors des éliminatoires, mais il a finalement perdu sa place au profit du meilleur buteur du championnat néerlandais, Klaas-Jan Huntelaar, qui jouait en début d'année à Heerenveen avant de signer au mercato d'hiver à l'Ajax Amsterdam.

Il faut souligner parmi les sélectionnés la présence des anciens azulgrana Philip Cocu, capitaine et pièce clé des Pays-Bas, et d'Edgar Davids, qui n'avait pas énormément compté pour van Basten. Une fois réunis et avant de commencer le Mondial, la sélection 'orange' disputera trois matchs amicaux, face au Cameroun, au Mexique et à l'Australie. En Allemagne, les bataves seront dans le 'groupe de la mort' en compagnie de l'Argentine, la Côte d'Ivoire et la Serbie-Monténégro.

Traduction : http://www.fcbarcelonaclan.com/

Source : Mundo Deportivo


Posté par barceloneman
Article lu 3566 fois