Array Les Boixos Nois, sur le point d'être déclarés 'inactifs' - FC Barcelona Clan

Article | Actualité Des Penyas | mardi 18 janvier 2005 à 21:08  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Le club pourrait les déclarer comme tels, puisqu'ils n'ont pas traité le dossier envoyé à chaque Peña pour l'actualisation du recensement…










La Penya Boixos Nois sera l'une des quelques 400 peñas que le FC Barcelone déclarera comme inactives, n'ayant pas renvoyé le dossier qui justifie leur existence.

Le club, qui en son jour, a entrepris le renouvellement du recensement des socios, a été immergé ces derniers dans la mise à jour de celui des Peñas qui, théoriquement, sont plus de 1.600. Et nous disons théoriquement parce que 25 % de celles-ci sont 'inactives' pour plusieurs raisons. L'une d'entre elles, comme la Penya Luis Figo, a été paralysée depuis le moment précis où le Portugais est parti au Real Madrid. Comme elle fonctionnait comme un club de fans, ses membres n'ont pas pris la peine de changer de nom et elle est restée immobile et sans que quelqu'un la raye. D'autres peñas ont cessé de fonctionner parce que leurs promoteurs sont décédés ou ont changé de résidence et personne n'a pris la relève. Certaines ne respiraient que lorsque le Barça parvenait à une finale pour demander leur lot d'entrées.

Le club, conscient de ces anomalies, a entrepris la tâche de mettre à jour le recensement et a envoyé à tous ses peñas un dossier à remplir. Il faut y renseigner les données du président, la liste de leurs activités annuelles, le nombre de membres, combien d'entre eux sont socios du Barça, adresse et téléphones actualisés, et autres détails complémentaires.

La Penya Boixos Nois, qui porte le numéro 1.018 dans le recensement, pour des raisons qui sont ignorées -parce qu'il n'y a pas de doutes qu'elle reste active- n'a pas renvoyé le dossier convenablement rempli. La date limite était le 31 décembre. Le club n'a pas pour le moment l'intention de rayer du recensement celle-ci ni le reste de ces presque 400 peñas qui n'ont pas donné de signes de vie, mais il ne les reconnaîtra pas : il leur refusera la nouvelle lettre d'accréditation, les entrées qu'ils demandent, etc., en les déclarant 'inactives' ou 'gelées'.

Et on ne veut pas les effacer définitivement du recensement, à moins qu'il y ait une demande expresse, dans l'attente que quelques-unes se relancent avec l'arrivée de nouveaux dirigeants, comme cela s'est produit dans certains cas. Ainsi ils ne perdraient pas l'ancienneté qui est reflétée dans le numéro du recensement.

Derrière ce non accomplissement des démarches, dans le cas des Boixos, pourrait se trouver le conflit avec Laporta, après que deux d'entre eux aient été accusés et disculpés plus tard d'attaquer un maghrébin dans la première édition du Gamper qu'il a présidé. Laporta, de plus, a accusé les Boixos de lui exiger 9.000 euros et 50 entrées. Sa réponse s'est traduite par des graffitis au Camp Nou, des chants contre le président à chaque rencontre et un épisode le 18 octobre 2003 avant la rencontre face au Depor, lorsqu'un groupe de Boixos est apparu par surprise pour signer sur le mur contre la violence qui a été érigé au stade suite à la mort du supporter de La Corogne Manuel Ríos. Le 11 novembre 2003, la direction a attribué aux Boixos des menaces de mort envers Laporta sur le trottoir et la façade de son domicile. Les menaces se sont répétées sur les répondeurs de plusieurs dirigeant et le président a été sur le point d'être agressé par le chef des 'Boixos', Manuel Homar, qui a été expulsé du club par la commission de discipline. Il y a quelques semaines Laporta a ratifié devant les tribunaux sa plainte contre les menaces qu'il a reçue et dans laquelle apparaissent deux anciens employés de la sécurité du club impliqués et un membre des Boixos Nois.


Source : Mundo Deportivo

Posté par marco93fcb
Article lu 5595 fois