Array Gerard Piqué : « je ne vois pas d'équipe au-dessus de nous » - FC Barcelona Clan

En Une | Gerard Piqué | vendredi 3 janvier 2014 à 14:23  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Dans un entretien accordé au quotidien catalan SPORT, Gerard Piqué est revenu sur les chances du Barça en Ligue des Champions. Selon le joueur espagnol, le club catalan a toute ses chances dans la compétition et fera tout pour arriver dans la meilleure forme en février face à Manchester City.

Lors d'une longue interview avec SPORT, Piqué a affirmé que le Barça n'avait aucune raison de se sentir inférieur en Ligue des Champions, au contraire. Selon lui, aucune équipe en Europe ne se détache vraiment sauf peut-être une : « je regarde les adversaires qui se sont qualifiés de façon plus sûre que nous et j'en vois peu. Il faut tenir compte du Bayern Munich, mais après il n'y a pas d'autres adversaires que je vois au-dessus de nous ». Facilement qualifié dans leur poule, les Bavarois ont connu une excellente année 2013 avec cinq titres remportés à la clef, ce que n'oublie pas Gerard Piqué. « Maintenant nous pouvons parler du Bayern pour tout ce qu'ils ont gagné et pour la façon dont ils nous ont battu en demi-finale de la Ligue des Champions. Beaucoup de culés l'ont encore dans l’œil », a-t-il rappelé. Hormis cet adversaire de taille et même en l'incluant, l'ancien joueur de Manchester United est formel : « je ne crois pas qu'il y ait actuellement une équipe en Europe supérieure aux autres ». C'est pourquoi lorsqu'on lui demande s'il pense que les supporters du Barça ont été abattu en apprenant que leur club allait affronter Manchester City en huitièmes de finale de la plus prestigieuse des compétitions il a répondu : « loin de là ! C'est vrai qu'il existe un pessimisme chez les culés mais nous avons changé cela ces dernières années. La nouvelle génération de culés qui nous a vu gagné ces dernières années est optimiste ».

L'une des clefs pour réaliser le rêve du peuple culé et remporter une cinquième coupe aux grandes oreilles sera d'être en forme physiquement. C'est essentiel selon Tata Martino et Piqué a donné sa vision des choses pour y parvenir. « Il y a deux choses fondamentales pour arriver en bonne forme en février. Au niveau des résultats, il faut toujours être présent dans les trois compétitions, dans la Ligue des Champions et la Copa nous sommes là et en Liga nous sommes leaders », a-t-il rappelé avant le mois de janvier à venir. Les organismes seront sollicités tous les trois jours avec pas moins de quatre matchs à disputer du 5 au 16 soit onze jours ! Entre la Copa et la Liga, les hommes de Tata Martino pourrait jouer un total de huit rencontres en vingt-quatre jours de compétition. Pour y arriver il faudra remplir l'autre condition de Piqué : « que l'équipe soit bien physiquement ». À ce stade, le champion du Monde remarque une différence par rapport à la saison 2012-13. « Je pense que sur ce point nous sommes mieux. Tata a eu la possibilité de faire tourner plus l'effectif et nous sommes mieux physiquement. Sur les trois ou quatre derniers matchs nous voyons que nous sommes en forme, avec l'intensité et le pressing », a-t-il indiqué.

Le Barça peut-il gagner la Ligue des Champions cette saison ?
« Oui totalement ».

Ce pressing tout terrain et cette intensité sur lesquels Tata Martino avait mis l'accent lors de sa prise de fonction cet été ont fait leur retour et d'après Piqué c'était vital pour cette équipe. « Avec Pep nous avons construit quelque chose de très important : mettre une pression très haut sur nos adversaires, récupérer le ballon dans le tiers adverse et marquer des buts rapidement à partir de cela », a-t-il souligné et les chiffres lui donnent raison. En 2013-14, le Barça a déjà marqué sept buts sur contre-attaque en Liga, le plus gros total du championnat, et est l'équipe qui passe le moins de temps dans sa propre moitié de terrain d'Espagne. « C'est quelque chose que nous devons conserver le plus longtemps possible », a insisté le joueur qui jouera prochainement son 250ème match sous les couleurs blaugranas. Malgré la répétition des matchs et l'énorme palmarès des joueurs qui composent l'effectif, Piqué reste convaincu que le groupe conserve la même ambition : « Je ne pense pas que l'équipe n'est pas faim. S'il y a bien une chose dont cette équipe ne manque pas c'est d'appétit ». Et c'est cette faim qui motive tous les joueurs à imposer un pressing sans relâche à leurs adversaires. « Tous les joueurs, de l'attaquant de pointe jusqu'au gardien, nous souffrons si nous sommes acculés. Si nous mettons le bus devant notre surface de réparation, nous le vivons mal. Nous ne savons pas défendre devant notre surface quand on mène, nous savons défendre en attaquant la possession de l'adversaire. Il y a des circonstances dans un match qui peuvent t'obliger à te retirer et à protéger ta surface pendant cinq minutes parce que l'adversaire domine et ce n'est pas grave. Mais normalement, l'équipe doit dominer la rencontre », a rappelé l'homme aux trois Ligue des Champions et aux quatre Ligas.


Source: SPORT

Posté par jAX
Article lu 3712 fois