Array Ce Barça peut faire mal - FC Barcelona Clan

Article | Larsson | samedi 25 septembre 2004 à 18:29  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

En match décalé de la 4e journée de Liga, les blaugrana ont dominé Saragosse 4-1, grâce notamment à un doublé d'Eto'o qui s'est magnifiquement rattrapé après avoir involontairement offert le premier but à l'attaquant adverse, Villa. Une nouvelle fois, l'équipe de Rijkaard a montré un fort potentiel offensif avec son quator Deco-Ronaldinho-Giuly-Eto'o. Après 4 journées, Barcelone est 2e à égalité de points avec Valence, qui s'est imposé 5-1 à La Corogne, et avec une longueur d'avance sur le Real, vainqueur mardi d'Osasuna (1-0)...

Un doublé pour Eto'o.
Match après match, la machine Barcelone monte en puissance en ce début de saison. Toujours invaincue en quatre matches, l'équipe catalane a poursuivi sur sa bonne lancée jeudi soir en dominant Saragosse 3-1 au terme d'une partie qui l'aura tout de même vue se faire quelques frayeurs. Le match débute en effet on ne peut plus mal pour le Barça qui, en moins de cinq minutes, perd deux joueurs, Silvinho et Gabri, blessés et remplacés par Van Bronckhorst et Belletti.

Dans la foulée, Giuly manque d'ouvrir le score sur une belle ouverture de Deco, son lob étant sauvé sur sa ligne par Alvaro (12e). Et pour corsser le tout, Eto'o commet une grossière erreur en adressant une passe plein axe pour... Villa, l'attaquant de Saragosse, qui, de 25 mètres, place une frappe du gauche hors de portée de (15e) Valdes.

Difficile de commencer plus mal pour le Camerounais ! Mais les grands joueurs savent réagir dans les moments difficiles et Eto'o montre qu'il en est un: sur un ballon reçu côté gauche, il se recentre, élimine deux défenseurs et trompe Luis Garcia d'une magnifique frappe à mi-hauteur (26e). Et le Lion Indomptable de remettre ça dès le retour des vestiaires en reprenant à bout portant un centre millimétré de Ronaldinho (46e), le Barça prend les commandes !

Les Catalans font le trou vingt minutes plus tard sur une magnifique frappe de 25 mètres sous la barre de Xavi. Débute alors le festival Ronaldinho qui frôle le 4-1, mais après avoir magnifiquement effacé Luis Garcia, il tire sur le poteau. Son coup franc rase ensuite le cadre adverse avant que d'une magnifique inspiration, "Ronnie" décale Van Bronckhorst pour le quatrième et dernier but de la soirée (79e) ! 4-1 score final, le Nou Camp n'a pas fini de se régaler devant cette équipe qui rejoint Valence en tête de la Liga.

La Corogne coule à domicile

Dans les autres matches de cette quatrième journée, le Real a signé son quatrième 1-0 consécutif de la saison en Liga pour les débuts de son nouvel entraîneur, Mariano Garcia Remon: après avoir gagné à Majorque puis face à Numancia, perdu sur le terrain de l'Espanyol Barcelone, les «Merengue» ont péniblement dominé Osasuna avec à la clé un petit but inscrit sur coup franc par David Beckham. L'Anglais a permis au successeur de José Antonio Camacho de commencer son (court ?) bail par un succès, c'est déjà ça dans cette période trouble pour un Real apparu convalescent.

Convalescent, le champion d'Espagne, Valence, ne l'est absolument pas, il se porte même très bien, comme l'a prouvé son écrasante victoire 5-1 sur le terrain de La Corogne. Corradi, Di Vaio (qui en est déjà à quatre buts en autant de matches), Vicente, Rufete et Baraja y sont chacun allés de leur petit but, les Galiciens, complètement sonnés, ne répliquant qu'à l'heure de jeu par Pandiani. Ce n'est sans doute pas le meilleur moyen de préparer un déplacement en Ligue des champions à Monaco, où l'équipe de Javier Irureta reste sur un cuisant souvenir (8-3 l'an dernier).

Avec trois victoires et un nul, Valence poursuit de son côté sur sa bonne lancée de la saison précédente, l'arrivée des Italiens Di Vaio et Corradi ayant visiblement apporté beaucoup de punch offensif à l'équipe de Claudio Ranieri. A noter enfin les difficiles débuts des deux clubs phares du foot basque, la Real Sociedad et l'Athletic Bilbao, qui, après deux journées, pointent aux 19e et 18e rangs avec deux petits points.


Source: Sport


Posté par Pitt
Article lu 1604 fois