Array BARÇA 4 - 0 BAYERN MUNICH : Et le grand Eto'o revient par la grande porte au Gamper - FC Barcelona Clan

Chronique | Trofeu Gamper | mercredi 23 août 2006 à 11:30  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

La fiesta continue au Camp Nou. Tout va si bien, que les plus anciens de la tribune se frottaient les yeux devant les actions surréalistes qu'a offert une équipe qui, sans trop courir et à base d'accélérations ponctuelles, a liquidé l'adversaire, passant outre la tournée, les visites à la NASA, de Pedro Tomas, de jet lags t élections diverses.

L'adversaire d'hier n'était pas un adversaire quelconque. c'était le Bayern de Munich. Ces Allemands imposants qui n'aiment pas perdre, qui luttent jusqu'à l'exténuation, qui comptent quatre coupes d'Europe et qui ont gagné des Bundesliga à la pelle (20, incluant les deux dernières éditions). Le Barça, pourtant pas à plein gaz et 48 heures après avoir massacré l'Espanyol, n'a eu besoin que de 39 minutes pour mettre les trois pions et prévenir le monde que, au jour d'aujourd'hui, aspirent à être au football ce que les Chicago Bulls étaient dans les années 90 au basket. Pour sur, le Barça a gagné le Gamper après une goléada face aux bavarois dans un match qui en plus a permis à Eto'o, véxé par vous-savez-quoi avant hier, à s'ajouter à la fête générale vécue au Barça en marquant deux buts.

Eto'o recoit les félicitations de ses coéquipiers après son second but

La Télévision et les tournées commerciales sont l'essence du Gamper. Un des seuls tournois estivaux qui maintiennent encore un certain charme grâce au statut des équipes invitées. Les années ont fait que, quand le Barça se vétissait du maillot Meyba et que le marqueur simultané existait encore au Camp Nou, dans la tribune générale se murmurait la rumeur 'Aquest any si' (Cette année ce sera bon) après la finale. Le Gamper était un baromètre de ce que devait être la saison qui commencait. Si cela se vérifie cette année, les culés vont passer une année fantastique. Preparez les bavoirs.

Aujourd'hui, le Gamper lutte pour garder sa place dans un temps qui n'est plus le sien. Il y a 20 ans, les queues sur l'autoroute de Girone à Barcelone, devant l'usine de ciment, auraient été immenses devant la possibilité de voir un Barça - Bayern de Munich. Hier, les gradins étaient plein de touristes qui sont arrivés directement du Parc Guell, Lloret et Port Aventura avant un passage à la Botiga. Ce n'étaient pas ces peñistas qui allaient au Stade, disposés à évaluer les nouveaux transferts et de célébrer le congrès des penyas, un 'dinar de germanor' et descendre dans les rues en criant 'Aquest any si'.

NB: Deux penyista du FC Barcelona Clan étaient pourtant présents hier au Camp Nou.

L'équipe de Rijkaard, il faut le dire, s'est efforcé de faire redevenir le trophée estival au lustre des temps passé. Il a invité de grandes équipes mais a présent, grâce (ou à cause) à la champions league ce sont des équipes beaucoup en vue. Le Gamper ne sert pas non plus à découvrir le talent des nouveaux transfuges. Le supporter arrive aujourd'hui au Gamper en ayant déja vu les entrainements à la télé. Le mystère de découvrir des joueurs comme Simonsen, Maradona ou Lineker avec le maillot du barça n'existe plus maintenant. Hier, tout le monde savait la pointure de l'équipe. Mais si cela continue comme ça, tout le monde ira voir le Barça comme il va voir Serrat. Cela ne réussit jamais.

Pourtant, ce Gamper est un signe de différence du Barça comme le fait de ne pas porter de publicité sur le maillot, entonner le 'Cant dels Ocells' les jours de deuils et qu'il existe une chapelle dans le tunnel des vestiaires. Mais le Gamper est différent. Connaissant ce qui se prépare, et qui est excellent, on a vu hier un Eto'o revenu pour la bonne cause et sans caprices. On a vu un Ronaldinho qui grâce à son but sur coup franc à provoqué qu'au marché de la boqueria, Rafa Franco, ex gardien du barça en catégories inférieures, revendique sa théorie qui affirme que sur les coup francs, il faut retirer le mur. On a aussi vu Saviola, le dernier de la file marquant le quatrième but. Avant tout, on a vu une grande équipe : le Barça. Et sans aucun doute, 'Aquest any també' (Cette année ce sera bon aussi).

FC Barcelona : Valdés; Zambrotta, Oleguer, Márquez, Sylvinho; Xavi, Motta, Deco ; Ronaldinho , Eto'o et Messi.

Deuxième mi temps : Jorquera, Belletti, Marquez, Edmilson, Gio, iniesta, Van Bommel, Gudjohnsen, Ezquerro, Giuly, Saviola.

Bayern Munich : Kahn; Sagnol, Van Buyten, Demichelis, Hummels; Ottl; Karimi (Schweinsteiger, min.69), Dos Santos, Salihamidzic (Lahm, min.65); Pizarro y Podolski.

Buts : 1-0, min.29: Ronaldinho, de coup franc. 2-0, min.32: Eto'o reprend un tir de Ronaldinho détourné par Kahn. 3-0, min.36: Eto'o bat Kahn sur un 1 contre 1. 4-0, min.61: Saviola, dans les buts vides après une passe de Giuly.

Arbitre: Muñiz Fernández, Asturien. Carton à Sagnol (Bayern).

Fiche : Match correspondant à la 41è édition du Trofeo Joan Gamper, disputé au Camp Nou devant 76644 spectateurs0 Joan Laporta, proclamé président du club à peine une herue avant le début du match, a présidé la reonctre comme premier dirigeant de l'entité. une minute de silence a été observée en mémoire due Llibert Cuatrecasas i Contijoch, socio numero 1 du Barça, mort le jour même à l'âge de 97 ans.

source : Sport.es


Posté par Eyolfur
Article lu 11175 fois