Array 72-58 : PUISSANT BARÇA - FC Barcelona Clan

Article | Basket | jeudi 6 avril 2006 à 02:55  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Les azulgrana ont démontré qu’ils sont les meilleurs et n\'ont laissé aucune chance au Real Madrid. Avec Navarro \'touché\', entre autre Williams, Fucka et Kakiouzis ont fait la différence…

Le match d'hier au Palau Blaugrana l'a clairement montré. Avant le match il y avait le doute de savoir jusqu'à quel point ce Real Madrid qui a tellement bien joué ce dernier mois pouvait planter face à un Winterthur Barça souvent très irrégulier et qui s’était présenté avec Juan Carlos Navarro 'touché' à une cheville. Le verdict de la rencontre d’hier est clair : le Barça est supérieur à Madrid.

Il l'est principalement parce qu'il a davantage de puissance de feu. On sait que dans l’équipe madrilène, ce seront Bullock et Rakocevic et parfois Felipe Reyes qui montreront la voie, mais dans le cas du Barça, il y a toujours Navarro et quand ce dernier ne se sent pas bien, comme mardi soir, Williams, Basile, Kakiouzis... seront présents. De cette manière, cette équipe de guerriers, comme Bozidar Maljkovic aime la définir, a une équipe qui se trouve avec de problèmes graves quand le rival, comme hier, l'égale ou même le dépasse en muscle et force brute.

Il est possible que Madrid, trop pressé ce dernier mois pour récupérer des places au classement de la Liga ACB, soit resté sans essence à l'heure actuelle tellement importante de la saison – ils restent sur 3 dé »faites consécutives -, mais ce qui paraît clair, c’est que, comme cela s’est passé ce dimanche à domicile contre le TAU Vitoria, dans les grandes lignes il supporte tandis que son pouvoir physique lui permet de contrôler le rival, mais il perd pied quand son adversaire sera capable d'apporter ce + de talent dont il manque.

Hier, le Winterthur Barça s’est montré tellement solide comme Madrid dans ces aspects peu brillants du jeu, comme, par exemple, la défense – ils n’ont laissé que 58 points à leurs rivaux - ou le rebond offensif, un aspect dans lequel les blancs sortent habituellement gagnants. Dusko Ivanovic a d'abord mis Navarro titulaire, mais 'la Bomba' – auquel on peut à nouveau lui tirer un grand coup de chapeau de vouloir jouer dans son état actuel – n’était manifestement pas prêt pour de grandes batailles. Madrid en a profité pour prendre l’avance (8-12). Mais cela n’a pas duré parce que deux hommes, De la Fuente et Fucka, l'ont empêché avec ce travail 'sale' qui a tant d'importance. Kakiouzis est rentré et le Barça a respiré (25-20) et quand Williams a joué à son vrai niveau, le trou se creusait. Le meneur américain du Barça a fusillé les blancs avec trois tirs à 3 points consécutifs. À partir de ce moment là, l’écart entre les deux équipes n’a cessé de grandir : un panier de Fucka (45-31), un 3 points de Basile (55-42) et, pour terminer, un 3 points de Williams qui donnait 18 points d’avance au Barça (62-44) à trois minutes de la fin.

Dans ces conditions là, Ivanovic faisait sortir Williams pour que celui-ci reçoive l'ovation du Palau Blaugrana. On a vu sur le terrain un Madrid absolument perdu, sans force pour ne rien essayer et sans idées pour remonter au score, ce qui marquait la supériorité du rival. Il est clair que l’élimination n’est pas encore jouée et les madrilènes, comme cela s'est produit en Coupe du Roi contre le Barça ou dans les ultimes moments de la dernière Liga ACB face au TAU, ça ne sera pas facile, mais la rencontre d’hier a éclairé le fait que l’équipe azulgrana est meilleure et qu’elle a la possibilité d'être dans le Final Four à Prague et son destin est uniquement et exclusivement en sa possession. Pour rappel, les quarts de finale se jouent en deux manches gagnantes. La deuxième manche ce dispute déjà ce jeudi 6 avril avant que les deux équipes ne se rencontrent à nouveau dimanche mais cette fois-ci en championnat.



FICHE TECHNIQUE

Winterthur Barcelona (17+17+16+22): Williams (23), Navarro (-), De la Fuente (2), Fucka (7), Marconato (4) –cinq de départ-, Basile (10), Cota (2), Kakiouzis (19), Thornton (5), Trias (-) et Grimau (-).
Real Madrid (18+8+14+18): Sonko (5), Scales (9), Bullock (19), Reyes (9), Hamilton (4) –cinq de départ-, Rakocevic (8), Gelebale (4), Hervelle (-) et Hernández-Sonseca (-).

Arbitres: Voreadis (GRE), Lamonica (ITA) et Dozai (CRO). Aucun joueur sorti pour 5 fautes.

Premier match des quarts de finale de l’Euroleague disputé au Palau Blaugrana devant 7.397 spectateurs.



Traduction : www.fcbarcelonaclan.com

Source : SPORT, Mundo Deportivo
Photos : www.euroleague.net

Posté par TheBelgianLion
Article lu 2218 fois