Array Ter Stegen : « je n'ai pas prévu de ne pas être dans les buts » - FC Barcelona Clan

En Une | News | vendredi 1 août 2014 à 03:20  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

À seulement 22 ans, Ter Stegen a signé dans le club le plus victorieux du vingt-et-unième siècle pour y remplacer le meilleur gardien de son histoire... Éloigné pour la première fois de la ville qui l'a vu naître, le portier allemande ne cache pas son ambition : être titulaire.

Marc-André ter Stegen né le 30 avril 1992 à Mönchengladbach a, jusqu'à présent, fait toute sa carrière dans le club de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Il a intégré le centre de formation en 1996 et a quitté l'équipe première en 2014 après 127 matchs professionnels. Mais aussi surprenant que cela puisse paraître, il n'a pas toujours voulu être gardien de but : « petit je voulais être attaquant », a-t-il confié dans un entretien avec Mundo Deportivo. « Je voulais être celui qui marque les buts. À environ douze ans, je suis devenu gardien, je suis devenu celui qui empêche les buts », a-t-il expliqué au journal catalan mais il ne regrette nullement son changement de poste : « aujourd'hui ça me semble être la meilleure décision que j'ai pris ». Au début des années 2000, quand Ter Stegen devient gardien de but, l'une des références mondiales au poste est un allemand : Oliver Kahn. « Kahn est ma référence. J'aime par dessus tout son caractère, sa personnalité », a précisé le jeune portier allemand qui a également eu d'autres idoles de jeunesse : « petit mon joueur préféré était Marcel Ketelaer un milieu de terrain du Borussia Mönchengladbach, c'était il y a longtemps. Il a passé quelques bonnes années, ensuite il est allé à Hambourg et il n'a pas eu la même réussite ».

De Mönchengladbach à Barcelone

Transféré pour 12 millions d'euros, Ter Stegen est devenu le septième joueur allemand à signer pour le Barça. Supervisé depuis plusieurs mois par le club catalan, le joueur de 22 ans se réjouit simplement de ce transfert. « Je connais mes qualités et mon parcours, eux aussi connaissais mes qualités. Ils m'ont suivi pendant beaucoup de temps, mais je ne sais pas exactement combien », a-t-il reconnu. Bien qu'il se soit préparé à ce transfert et soit déjà capable de comprendre l'espagnol, Ter Stegen vit dans un hôtel à Barcelone, une ville cinq fois plus peuplée que Mönchengladbach. Malgré tout, l'international allemand n'est pas inquiet par la pression : « je connais la pression qui existe sur le gardien du Barça, mais je suis ici pour jouer mon football et le football que le club veut que je joue. Cela ne me préoccupe pas, je suis content d'être ici et de pouvoir donner le meilleur de moi ». Depuis sa Rhénanie natale le portier observait déjà ce que faisait le Barça ces dernières années et il n'a qu'un mot pour exprimer ce qu'il en pense : « Extraordinaire ».

« Mon beau-père me disait qu'il n'avait jamais rien vu de similaire. Je suis très heureux de retrouver quelques-uns de ces joueurs et de faire partie de cette équipe qui joue un football si fantastique que j'ai vu soulever tant de titres. J'ambitionne de faire partie d'une de ces photos avec des titres, de cette histoire si grande », a insisté Ter Stegen.

« Je n'ai pas prévu de ne pas être dans les buts »

À l'entraînement depuis le 15 juillet, Ter Stegen a pu prendre contact avec Luis Enrique et il a pu se faire une idée de son nouvel entraîneur. « J'aime la façon dont il voit le football et j'aime sa façon d'être. C'est une personne directe. Il a une forte personnalité et il m'a l'air d'être comme tout le monde. J'ai beaucoup de respect pour le travail qu'il réalise et pour la façon dont il dirige l'équipe », a commenté celui qui portera le numéro 1 du Barça. Si Luis Enrique est plus concentré sur son discours collectif Ter Stegen a avoué qu'il s'entretenait plus souvent avec Unzué, l'adjoint de Luis Enrique et ancien entraîneur des gardiens. « Nous parlons beaucoup. Il regarde toujours d'un œil ce que nous faisons avec De La Fuente (l'entraîneur des gardiens, ndlr). Pour lui notre rôle est spécial et pour moi il est important parce que c'est une personne qui a été gardien et gardien du Barça surtout. Il sait de quoi il parle », a déclaré celui qui est appelé à remplacer Victor Valdés.

En concurrence avec Masip et Bravo pour le poste de gardien, le jeune portier a fait leur connaissance ces dernières semaines : « Claudio (Bravo) seulement depuis quelques jours. Je les apprécie, nous discutons et tout se passe bien sur le terrain. Le plus important est nous puisions parler et que nous soyons unis ». N'est-il pas difficile de communiquer avec eux dans une langue commune ? « Pour le moment nous parlons avec les mains, le corps... avec des signes presque. J'essaies de parler en espagnol mais c'est encore difficile pour moi. Je prends des leçons et je le comprends plutôt bien mais parler c'est plus compliqué », a répondu le joueur d'un mètre quatre-vingt neuf. Malgré tout, il espère bien gagner sa place et « jouer. Je n'ai pas prévu de ne pas être dans les buts », a prévenu Ter Stegen.


Source: Mundo Deportivo

Posté par jAX
Article lu 5172 fois