Array Piqué : « Je souhaite toujours que tout aille mal pour le Real » - FC Barcelona Clan

En Une | Gerard Piqué | vendredi 11 septembre 2015 à 11:27  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Ce serait peu dire que Gérard Piqué a fait parler de lui ces derniers jours. Au milieu d'une suspension de quatre matchs due à un carton rouge lors du match retour de la Super Coupe d’Espagne, l’arrière central a été hué sans discontinuer par les fans espagnols pendant le match de l'équipe nationale cette semaine. Le numéro trois du Barça a estimé qu'il était temps de répondre à quelques-unes des questions actuelles entourant à la fois le Barça et l’Espagne lors d’une conférence de presse qui restera dans l'histoire.

Sur son état actuel :

« Je suis très content, hier je suis allé cueillir des champignons, on en a eu trois gros paniers. Il a plu aujourd'hui, donc il y en aura plus. Je me suis senti très bien lors des deux matchs avec l'équipe nationale. Je suis une personne positive et je suis très heureux d'habitude. Je suis excité. Il ne reste que deux matchs sur ma suspension et après je pourrais retrouver le terrain. »

 

 

Antimadridista :

« Sifflé par les supporteurs de l'Espagne ? Honnêtement cela ne m'affecte pas. Les gens peuvent exprimer leur opinion, je suis concentré sur l'équipe.Je pense qu'ils me sifflent à cause de la rivalité entre le Barca et le Real Madrid, mais je ne changerais pas. J'espère toujours que les choses iront mal pour Madrid. Je suis né comme ça, la rivalité Barça - Madrid est très ancrée en moi. J'ai déjà dit à Iker Casillas que j'espérais qu'il en prendrait quatre contre l'Atlético. Ce qu'ils ont fait. C'était amusant.

J'ai regardé la demie Real - Juve avec le maillot de Buffon sur les épaules ! Je souhaite toujours que tout aille mal pour le Real, mais je ne changerai pas. Je pense que les gens m'en veulent à cause de ça mais ceux que cela dérange vont devoir faire avec.

La référence à Kevin Roldan pendant la célébration du triplé ? Ce n'était pas élégant, mais vous ne pouvez pas toujours être sérieux non plus. »

Equipe nationale :

« Quitter la sélection nationale serait la dernière chose à faire. Ce serait donner raison à ceux qui sifflent pour de mauvaises raisons.

Dès que je porte le maillot de la sélection, ce que je veux faire encore longtemps, je donne le maximum. Et cela, même si j'ai soutenu le référendum concernant l'indépendance catalane. Je n'ai pas à m'excuser de quoi que ce soit.

L'atmosphère en sélection nationale est meilleure que jamais. Je m'entends bien aussi avec les joueurs de Madrid. »

« Être sifflé au Santiago Bernabeu est une symphonie à mes oreilles. Mais seulement quand je joue avec le Barca, l'équipe nationale ne devrait pas subir de telles choses.

Je ne joue pas avec l'Espagne pour l'argent, j'en gagne 50 fois plus avec le Barca, ni le prestige, j'ai fait deux fois le triplé. Je joue parce que je pense que c'est la bonne chose à faire. Et tant que l'entraîneur continuera à avoir confiance en moi, je vais continuer à jouer. »

« La situation ne m'a pas beaucoup touchée personnellement, mais plus pour l’équipe, l'entraîneur et mes coéquipiers. Les gens ont le droit dans le monde à s’exprimer. Je vais essayer de les amener à changer [en jouant bien]. Voilà la situation à laque nous devons faire face. »

« Je suis ici adressant parce que je voudrais pour apaiser la tension. Nous devons rester unis. Je vais donner mon maximum. »

Lors de la journée nationale catalane :

« La  situation est compliquée en Catalogne mais l'histoire dit qu'il faut écouter le peuple. La Journée du 11 Septembre est une journée pour aller voter et ces résultats doivent aider à lire et à comprendre parce que vous parlez de deux millions de personnes et ça vaut la peine d'écouter. »

Il a ajouté que « de toute évidence, je vais aller à la manifestation [du 11 Septembre], comme je le fais chaque année. »

Sur le match à l'Atlético de Madrid :

Piqué a dit qu'il espère encore qu’un allègement de sa suspension lui soit accordée et qu’il puisse jouer contre l'Atletico, malgré la sanction imposée lors du retour de la Supercoupe d'Espagne. Une sanction acceptée et méritée selon lui. « Je ne crois pas que la peine de quatre matchs de suspension ait quelque chose à voir avec ce débat parce que je reconnais que je me suis trompé, mais c’était un moment très tendu durant lequel le match nous a échappé. »

Sur le retour de la trêve internationale :

« Il est toujours difficile de jouer au retour de l'équipe nationale. Nous devons être prêts à la fois physiquement et mentalement. »

 

Enfin, il a salué Luis Suarez, qui pour lui « est le meilleur avant-centre dans le monde, un exemple en tant que personne et joueur. Vous tenez le ballon, il tire avec les deux jambes, travaille, a un objectif est un bon compagnon... »

 

Sources : http://www.fcbarcelona.com/football/first-team/detail/article/fc-barcelona-s-gerard-pique-talks-football-life

http://www.sport.es/es/noticias/barca/pique-siempre-quiero-que-madrid-pierda-no-voy-pedir-perdon-4496469

Barçastuff

 


Posté par Clément
Article lu 7644 fois