Array Le jour où le Barça a refusé Luis Enrique - FC Barcelona Clan

En Une | Luis Enrique | vendredi 30 mai 2014 à 13:14  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Durant sa jeunesse, il a passé quatre jours d'essai avec le club blaugrana, mais à cause de sa nervosité, les techniciens ont décidé de l'écarter.

Luis Enrique

A cette époque, Isidoro Sánchez avait quitté son poste du Real Avilés et prenait part au recrutement des joueurs pour le Barça dans tout le nord de l'Espagne. Il consacrait son temps à regarder des matchs dans la région des Asturies et à lire attentivement la presse locale, qui parlait des merveilles d’un enfant grand et maigre du CD La Braña, une équipe du quartier de Tremañes, à Gijon, et qui marquait des buts avec une facilité déconcertante.

Il s’appelait Luis Enrique et venait de rebondir du Sporting, qui l’avait écarté à onze ans. "J'ai commencé à le suivre de près, autant durant les matchs à domicile que ceux à l’extérieur”, raconte Isidoro Sánchez, qui n’avait pas tardé à rédiger rapidement un rapport pour les responsables du football formateur du Barça, dirigé alors par José Luis Romero, après avoir suivi les performances de Luis Enrique avec l’équipe des juniors de l’équipe asturienne. "Nous travaillions sur un principe très important : nous étions à la recherche de bons footballeurs, mais aussi de bonnes personnes ; nous nous concentrions sur l’entourage personnel et la famille du joueur, et sur son comportement en dehors du terrain qui devait être correct". Luis Enrique correspondait au profil, et c’est ainsi qu’est venue de Barcelone, une invitation pour aller faire un essai dans les catégories inférieures du club blaugrana.

Dès qu’il l’a reçu, Isidoro est allé chercher la signature du président du modeste club de Gijón. "C'était une autorisation pour passer un essai avec l'équipe des juniors du Barça, pour qu’il ne puisse y avoir de problèmes en cas de blessure ou d’imprévu.” Isidoro avait parlé aussi avec Nely et Luis, les parents de ‘Lucho’, dans son appartement, Avenida de Portugal à Gijón. Ils n’ont dressé aucun obstacle : Luis Enrique passera presque une semaine à Barcelone. C'était son premier contact avec la ville et le club. C’était au mois d'Avril 1988 et Luis Enrique était sur le point d’avoir 18 ans.

Les choses, cependant, ne se sont pas passées bien. Le jeune aspirant étaient sur les nerfs : voyage en avion, accompagné de Isidoro Sánchez, et peu après avoir atterrit à El Prat, il a perdu son billet retour, du fait de sa nervosité. Le Barca, qui avait déjà payé le voyage aller-retour, a dû lui trouver un autre billet.

Il a séjourné à l'Hôtel Rallye, à quelques mètres du Camp Nou, et son premier essai a eu lieu dans les vieux terrains annexes du stade. "C'était un mardi, et à peine l’entraînement avait débuté, qu’il commençait à ressentir des douleurs aux adducteurs, quelque chose d’étrange, parce qu'il n'avait jamais eu de blessures à cet endroit. Depuis le club lui a dit de ne pas s'inquiéter, de prendre une pause le mercredi et le jeudi, car le vendredi était programmé un match d'entraînement avec les juniors. Ces douleurs étaient apparues car il était sur les nerfs”, explique Isidoro.

Luis Enrique a passé le mercredi et le jeudi à marcher à Barcelone; c’est à partir de cette époque que datent ses premières photographies dans la ville. Le joueur espagnol Emilio Gutiérrez (alors dans la cantera du Barça et aujourd'hui, superviseur aujourd'hui du club dans les Asturies) lui a servi de guide.

Le vendredi est arrivé et Luis Enrique est revenu chausser les crampons. C'était le jour de l'examen final, un match avec les Juniors parmi lesquels jouaient Tito Vilanova et Aureli Altimira, sous le regard attentif d’un 'jury' du club, les entraîneurs du football de jeune et responsables de la cantera : José Luis Romero, Oriol Tort, Martínez Vilaseca, Quique Costas et Carles Rexach. C'était Romero, directeur de la cantera, qui est venu à l'hôtel pour lui communiquer la mauvaise nouvelle. "Tu as fait peu”, lui a t-il dit. "Oui, je sais déjà” a répondu Luis Enrique, tête basse et résigné, avant d’emprunter le chemin du retour aux Asturies.

Son équipe, le CD La Braña, espérait le voir jouer un match important en fin de saison. Les techniciens du Barça l'ont encouragé à continuer à travailler, mais quelques jours après, ils ont dit à Isidoro Sánchez qu'ils n’avaient plus besoin de suivre la piste du joueur. Le reste de l'histoire est connue : après avoir terminé cette saison, le Sporting l’a recruté. Il a joué une saison au  Sporting Atlético avant de faire le saut vers l’équipe première. En 1991, il est transféré au Real Madrid et en 1996, huit ans après avoir échoué lors de son voyage à Barcelone, il a débarqué au Camp Nou, pour rester jusqu'à sa retraite en 2004.


Source: SPORT

Posté par thenewface
Article lu 2704 fois