Array La philosophie de l'austérité, ou "les radins incohérents" - FC Barcelona Clan

En Une | Club | dimanche 27 juillet 2014 à 23:31  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

En place depuis 2010, l'équipe dirigeante du Barça semble avoir certaines priorités... Mais celles-ci sont-elles les meilleures pour l'intérêt du club ?

Le président Josep Maria Bartomeu a récemment indiqué comment il comptait faire pour ''transformer Barcelone''. Il a loué la croissance économique du club en indiquant : ''la santé économique du Barça n'est pas une finalité en soi, mais c'est un outil indispensable qui va garantir l'indépendance du Club et qui bénéficiera aux investissements sportifs et aux infrastructures." Comme toujours il finit son discours en indiquant que Barcelone avait réduit sa dette et augmenter ses revenus à des niveaux records. Cela était déjà sa ligne de conduite familière avec son prédécesseur Sandro Rosell avec lequel il avait rejoint le conseil d'administration en 2010. (Rosell avait tenu une célèbre déclaration comme quoi le club ne pouvait pas se permettre d'acheter des photocopieurs couleur)
Malgré leur volonté de transparence ces hommes n'ont que trop peu parlé de la vision qu'ils ont pour le club dans les différents domaines si ce n'est que de vagues platitudes comme les détails de l'argent économisé et gagné mentionnés dans les feuilles de calcul.

Le récit est que Rosell et Bartomeu ont construit à Barcelone, dans un contexte de situation financière difficile et qu'ils l'ont secouru en prenant des décisions d'affaires avisées. La grande controverse est évidemment d'avoir ajouté un sponsor sur le maillot du club obtenu par un accord avec le Quatar, pays qui est maintenant très critiqué dans le monde pour ses pratiques de travail forcé. Le logo de la Fondation Qatar a été sournoisement transformée en Qatar Airways, qui depuis l'ont retrouve partout dans le stade.
Le projet du nouveau stade, la fierté et la joie du conseil ( d'administration), viendra probablement au prix d'un nouveau nom pour le Camp Nou. Prix d'une valeur d'environ 5M d'euros par an pendant 50 ans. Pendant ce temps, le maillot voit s'ajouter deux autres sponsors, Intel et Benko. Ce qui a donné lieux à des railleries sur Twitter en le comparant aux maillot des Nascar Jersey.
Le conseil a travaillé sans relâche pour ces offres nous dit on. Sans ces sponsors le club n'aurait pas le pouvoir de dépenser pour rivaliser au plus haut niveau. 

Pourtant, dans ces vieux discours, on dénote de superbes incohérences et ce même du côté entrepreneurial. Un projet de stade a été proposé et rejeté il y a plusieurs années, il coûterait environ 200M d'euros, on est bien loin des 600 M d'euros proposé dernièrement (le budget du nouveau Camp Nou n'a jamais été voté par les Socios d'ailleurs ). Les 30 Millions d'euros par an du Qatar Airways ne sont rien en comparaison du nouveau contrat de Manchester United et ses 67 M d'euros/an avec Chevrolet. Bien sûr, Manchester United est toujours beaucoup plus populaire que Barcelone à travers le monde, ce qui peut contribuer à cette différence sans compter l'exposition et l'organisation de la Liga en comparaison de la Premier League. Pourtant le fc Barcelone ne mets pas la pressions sur la LFP pour améliorer leur acte et ne cherche pas non plus à renégocier leurs droits TV même si cela serait bénéfique sur le long terme.
Manchester United a récemment améliorer son contrat expirant avec Nike en passant chez Adidas pour la modique somme de 95 M par an. Barcelone n'a pas renégocié son contrat avec Nike expirant en 2018, jamais renégocié, pas une seule fois depuis 2008. 

Ces incohérences s'étendent au projet sportif. Depuis plusieurs saisons Barcelone est dans le besoin en ce qui concerne le secteur défensif. De grandes opportunités ( Thiago Silva, Javi Martinez et Marquinhos) ont finalement été sabordée car jugées trop chères. Pourtant au moment où j'écris ceci, Barcelone est probablement en train de finaliser un achat pour Jérémy Mathieu à hauteur de 20 Millions d'euros, une semaine après avoir battu le record du plus gros transfert en la personne de Luis Suarez pour 80 Millions d'euros selon les rumeurs. Ils ont dépensé 12 M sur Claudio Bravo, le gardien de but remplaçant destiné à fournir une expérience et remplacer José Manuel Pinto signé en 2008 pour 500 000 euros. L'année précédente, Neymar Jr. a été acheté pour quelques 57 à 80 M d'euros. 
Aucunes de ces signatures ne sont nécessairement mauvaises ( excepté pour Alex Song et ses 19 M), mais elles entachent certainement l'image du conseil d'administration du Barça qui se veulent être des hommes d'affaires prudent avec une direction loin des dangers financiers. 

Une des qualités importantes pour un homme d'affaires est la prévoyance, la capacité de prévoir les besoins de l'entreprise et du marché en prenant des décisions éclairées. Quand il s'agit de projet sportif, les rapport de Bartomeu, Rosell, Zubizarreta indique un manque flagrant de prévoyance laissant des joueurs filés pour leur tourner autour un an plus tard,une fois que la chance est passée. Thiago Silva était disponible en 2012, mais est poursuivi sans relâche pendant tout l'été 2013, une fois qu'il était intransférable. Des joueurs comme Mathieu et Jan Verthongen étaient disponibles pour de prix raisonnables ( 8 à 12 Millions respectivement) et même proposés au Barça mais ont été approché seulement une fois que leurs prix avaient augmenté. 
Le plus honteux à Barcelone c'est d'avoir totalement échoué à régler la succession du joueur le plus important de l'équipe, Xavi Hernandez. L'héritier naturel du trône, Thiago Alcantara a été mis en concurrence avec Fabregas et a finalement été vendu à cause d'un manque du temps de jeux, la saison suivante Fabregas a lui aussi été vendu. 
Triste résultat d'une mauvaise planification, le Barca est passé de son futur chef d'orchestre canterano Thiago à un Cesc bizarrement rapatrié, pour être aujourd'hui avec le nouveau Ivan Rakitic, tant de changements en si peu de saisons. Et le seul résultat garanti, c'est l'absence de stabilité au niveau du groupe et l'absence claire de planification efficace. 

Bien souvent le conseil d'administration de Barcelone ont pu compter sur le merveilleux travail des jeunes de la formation du club en espérant que La Masia comble les départs ou le manque de signatures. 
Pourtant, quand un jeune joueur n'a pas le succès escompté, l'austérité et le côté radin semblent disparaître par la fenêtre et le joueur est autorisé à partir gratuitement, languir sur le banc ou être envoyé dans d'éternels prêts sans fin.
Plusieurs transferts de Barcelone ont échoué faute de 5,10 Millions pourtant beaucoup de talents formés à Barcelone d'une valeur d'un demi millions au moins partent du club gratuitement chaque année. 
Maintenant, Cristian Tello un joueur doué avec beaucoup d'expérience en équipe première à son actif sera envoyé à Porto pour un prêt de 2 ans, plutôt que de le vendre à 10 Millions. Tello pourrait être très utile à une équipe dans une autre ligue mais il n'a pas sa place au Barça ni maintenant ni dans deux ans. Barcelone paraît souvent prêter leurs jeunes plus par indécision que pour tout avantage pratique ou de développement. Par ailleurs, il est indéniable que Tello vaut plus que ça.

Le Président Bartomeu et compagnie se sont publiquement jetés des fleurs concernant leurs capacités d'hommes d'affaires en repoussant un dragon imaginaire ( la dette) avec des mesures d'austérité et guidant un club naïf et inoffensif dans le monde dangereux du football moderne. 
Pourtant les incohérences de leur logique financière, à la fois dans les petits détails que dans les controverses massives, démontrent un manque total de prévoyance, de continuité et quand il s'agit du projet sportif du club, de prise de décision. Ce manque de direction a mené le Barça dans une refonte massive de l'effectif sur le marché des transferts, jeter de l'argent par les fenêtres et nécessite donc de remodeler complètement le club. Ces dépenses de masses seront utilisées pour justifier les décisions financières qu'ils ont faites ces dernières années et on offrira la révolution d'équipe comme la preuve que le conseil a parfaitement tracé un chemin pour l'avenir du club.
Lorsque 2016 arrivera, les Socios feraient bien de se rappeler qui est responsable de toutes ces incohérences et ne pas couronner Bartomeu et ses amis pour le meurtre d'un monstre issue de leur propre création.


Source: TotalBarca

Posté par jAX
Article lu 4260 fois