Array L'Israélien Gai Assulin dispose déjà d'un permis de résidence officiel - FC Barcelona Clan

Article | Gai Assulin | samedi 23 février 2008 à 09:47  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Ce qui facilitera au jeune attaquant l'acquisition de la nationalité espagnole...


Gai AssulinL’Israélien Gai Assulin, joueur de 16 ans de l’équipe des juniors A du Barça (il aura 17 ans au mois d’avril) dispose déjà de son permis de résidence officiel, ce qui à l’avenir lui facilitera l’acquisition de la nationalité espagnole. Selon le régime général, en tant qu’Israélien il faut justifier de 10 ans de résidence en Espagne pour solliciter la nationalité, mais le délai est réduit à 2 ans si l’on réussit à prouver qu’il y a eu des juifs sépharades dans sa famille (il n’y a pas d’obligation pour ceux-ci d’avoir résidé en Espagne, les juifs vivant selon la culture sépharade dans d’autres pays sont également acceptés).

Les faits sont tels que, avec le permis de résidence sous le coude, Gai, aujourd’hui considéré comme joueur extracommunautaire, serait en disposition d’accélérer les démarches pour prêter serment à la Constitution espagnole. La double nationalité est possible et, arrivé à ce point, l’habile ailier azulgrana pourrait choisir sans problèmes entre la sélection israélienne ou espagnole. Iñaki Saez n’écarte pas de l’appeler avec les espoirs, mais en principe Gai donnerait la priorité à Israël si finalement une loi émanant de son pays d’origine permettant aux joueurs d’élite résidant à l’étranger d’éviter le service militaire en Israel est votée. Pour l’instant il est toujours obligatoire qu’à 18 ans, ces sportifs reviennent dans leur pays pour accomplir les devoirs de la patrie pendant 3 ans, ce qui interrompt clairement leur progression. Mais à présent, le feu vert a été donné pour que le gouvernement d’Israël cadre cette loi précédemment mentionnée, qui pourrait entrer en vigueur de manière relativement imminente, bien qu’il n’y ait pas de date officielle prévue. La nouvelle loi permettrait de réaliser un service subsidiaire dans le pays de résidence (en Espagne dans le cas de Gai).

Si Gai obtient un contrat de travail, le processus de naturalisation s’en verrait accélérer.




Source: Mundo Deportivo

Posté par marco93fcb
Article lu 6960 fois