Array Keita s'est fait convertir à l'Islam par Kanouté - FC Barcelona Clan

Article | Seydou Keita | dimanche 25 mai 2008 à 20:17  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Il était prédestiné à être une grande figure du football. Il avait un exemple dont il pouvait s'inspirer : son oncle Salif Keita.

 

Seydou Keita, toujours joueur de Séville, a de nombreux motifs pour se sentir immensément heureux ces derniers temps. D'une part, d'un point de vue purement professionnel, son transfert imminent au FC Barcelone, qui n'est qu'une question de jours. Keita a déjà rencontré Laporta, Ingla, Soriano et Txiki Begiristain lors du dîner qui a eu lieu vendredi dernier au restaurant Drolma de la Ciudad Condal. Le Barça et le joueur sont absolument d'accord sur la durée du contrat et sur le salaire à percevoir. Il faut maintenant seulement que Séville se décide à négocier pour réduire sa clause libératoire, de sorte que dans le pire des cas le club azulgrana n'aura pas d'autre choix que de payer sa clause se portant à 14 millions d'euros.

 

D'autre part, d'un point de vue purement privé. Le lundi 12 mai, sa conjointe Zoubida Johnson, originaire du Cap Vert, a mis au monde leur enfant dans une clinique de Séville. Le nouveau-né s'appellera Mohamed Lamine Keita, en honneur du prophète Mohammed. Seydou est devenu un fervent croyant et certains disent que c'est sous l'effet de Kanouté, son coéquipier à Séville. Il accomplit religieusement le jeûne pendant le mois de Ramadan, et les prières quotidiennes qui sont obligatoires.

 

Seydou et sa conjointe ont célébré en grande pompe, il y a plusieurs années, des noces luxueuses au Centre International des Conférences de Bamako, la capitale du Mali, pays africain.

 

Celui qui sera le nouveau milieu de terrain du Barça était prédestiné à être joueur de football et à suivre les trace de son oncle, Salif Keita, qui est ensuite devenu Ministre des sports au Mali.

 

Salif Keita

Salif Keita a été un magnifique avant-centre qui a joué à Valence de 1973 à 1976, après avoir évolué à l'Olympique de Marseille. Alfredo Di Stéfano l'a eu sous ses ordres la saison 73-74, il est arrivé à jouer 30 matchs de Liga. C'était l'époque où les clubs espagnols ne pouvaient avoir que deux joueurs étrangers dans leur effectif. Il a abandonné le club de Valence en août 1976 pour aller au Sporting de Lisbonne. Ce n'est pas le seul référent familial footballistique de Seydou. Le milieu de terrain Sissoko, qui a joué à Séville et à Liverpool, et qui joue maintenant à la Juventus, est son cousin. Keita porte le football dans le sang… et aussi l'Islam.

 


Source: Sport

Posté par Franklin
Article lu 20631 fois