Array J9 : Real Madrid 3-1 FC Barcelona : les réactions - FC Barcelona Clan

Actualité équipe | Clasico Et Derby | jeudi 30 octobre 2014 à 18:59  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Après la déception, l'heure est à l'analyse. Dans le vestiaire comme sur le Clan. Les choix de Lucho, la deuxième mi-temps, les pistes d'amélioration. Tout cela se passe sur le Clan.

Après la rencontre, Luis Enrique n’a pas cherché d’excuses : « Le Real Madrid et le FC Barcelone ont les mêmes objectifs cette saison. C’est un adversaire de bon niveau, ils ont mérité la victoire aujourd’hui. Je ne crois pas que la différence ait été aussi grande. Après notre but, nous avons un peu souffert. Nous avons eu l’opportunité de marquer le 0-2 mais nous n’avons pas réussi à le faire » a ensuite commenté l’entraineur du Barça.

Sur la composition, et la présence de Suárez d’entrée, Luis Enrique n’a rien regretté : « Je crois qu’il a bien travaillé, il a eu beaucoup de rythme, je ne m’attendais pas à cela ».

Enfin, le coach catalan a lancé un message clair : « Les défaites font partie du football. J’espère qu’elle servira à corriger nos erreurs. Nous en parlerons, et nous allons réagir ».

En conférence de presse aujourd’hui, le coach a déclaré : 

« J’ai pu analyser le match en profondeur. La première période était équilibrée, loin de ce que nous savons faire, de ce que nous avons déjà fait. En deuxième période, nous avons perdu pied après le deuxième but. C’est un match durant lequel nous avons été inférieurs à notre rival. Il est normal d’avoir perdu ce match », a-t-il lancé avant de poursuivre. « J’assume la défaite. J’ai vu des joueurs motivés, à la hauteur. C’est de ma faute si nous avons perdu. C’est la lecture de ce match. Nous sommes leaders avec Séville à la 9e journée. Tout n’est pas désastreux. Perdre au Bernabeu pour un Culé est toujours désagréable. Je veux améliorer l’équipe, travailler sur les points à améliorer. Et tout faire pour être en position de remporter les titres lors du money-time », a-t-il confié, expliquant ensuite certaines des raisons de l’échec.

« Nous n’avons pas su entrer dans un jeu de possession, des situations de jeu que nous contrôlons. Même si nous n’avons pas très bien joué, nous n’avons pas été ridicules. Nous avons essayé de gagner pendant toute la rencontre. Le rival était d’un niveau supérieur. Je serai préoccupé s’il y avait eu un problème d’attitude. Ce n’est pas ça. Les joueurs ont tout donné, ils sont bien physiquement. Si nous avons perdu, c’est de ma faute. Nous travaillons depuis hier pour repartir de l’avant. (...) Nous devons être conscient que contre un grand rival, on peut être touché. Il nous faut être plus efficaces dans ces situations offensives et défensives. (...) Nous avons été fidèles à notre style de jeu. À 100%. (...) Non, je ne suis pas préoccupé. Sur ces deux matches, nous n’avons pas été à notre niveau, avec des erreurs défensives globales. Nous les avons repérées, nous allons travailler dessus. Nous savions que c’est un processus long. Nous sommes tranquilles. Nous ferons le bilan en fin de saison. C’est normal pour une équipe qui a changé d’entraîneur. Il faut aussi prendre en compte les rivaux », a-t-il analysé, rendant d’ailleurs hommage au Real.

« Madrid est une équipe complète. Ses transitions sont sa plus grande arme. Elles sont fatales. Son jeu est plus ou moins direct, ça plaît plus ou moins. C’est un grand club. Il a gagné la coupe d’Europe la saison passée. Cette année, il aspire à gagner tous les titres. Comme nous ».

Jérémy Mathieu, qui a été l’un des joueurs dont on a le plus parlé après le Clásico, a montré qu’il ne se dérobe pas devant les difficultés, même en interview. Le Français a été l’un des seuls joueurs du Barça à dire quelques mots aux médias après la défaite de samedi. 

« J’ai été surpris de jouer arrière gauchemais c’est le coach qui décide. Nous avons fait un début de match très solide mais nous nous sommes exposés à leur principale force : la contre-attaque. Leur deuxième but nous a fait beaucoup de mal ».

Sur le jeu aérien : «  Malgré que nous ayons des joueurs comme Piqué, Busquets ou moi-même, c’est clair que nous avons toujours des problèmes dans ce compartiment de jeu ».

« Il n’y a pas de doutes dans l’équipe. Nous savons ce que nous sommes capables de faire. Nous avons de grands joueurs comme Luis Suárez. C’est dommage qu’il doive jouer sur l’aile parce que c’est un buteur-né ».

« Je crois que j’ai atteint le sommet de ma carrière en rejoignant le Barça et l’équipe nationale. Avant, je regardais les Clásicos à la télé, samedi je l’ai joué ».

 

Gérard Piqué a été le premier à livrer son analyse : « La première mi-temps n’était pas si mal. Après leur deuxième but, nous avons essayé de plus attaquer. Et ici, au Bernabeu, une petite ouverture peut provoquer des dégâts sur une contre-attaque. Mais je pense que le résultat est juste ».

Il a aussi évoqué l’un des tournants du match : sa main. « Quand j’arrive sur le terrain, mes mains ne disparaissent pas. Oui, j’ai touché le ballon mais pas de façon intentionnelle ».

Claudio Bravo a parlé du moral des troupes : « L’équipe quitte le Bernabéu un peu touchée. Nous venions ici pour gagner. Ce n’était pas un problème de manque d’attention. C’est qu’en seconde mi-temps, nous n’avions plus le contrôle. Une fois qu’ils ont été devant au score, ils se sont resserrés derrière et n’ont pas laissé d'espace ».

 

Xavi Hernández:

« Nous aurions dû avoir des possessions plus longues quand nous étions à 1-0. Nous avons manqué notre occasion de mener 0-2 et c’est le genre de chose qui ne pardonne pas ici. 

Chaque équipe a eu sa mi-temps. Après leur deuxième but, ils sont restés derrière et ont contre-attaqué. Nous avons essayé de rester vigilants sur ces contre-attaques mais c’est sur ça que Madrid nous a battus ».

Venez retrouver nos analyses, nos échanges et nos débats ici :

http://forum.fcbarcelonaclan.com/viewtopic.php?f=121&t=13507

 

Le Joueur:

C'est dans le chaos qu'a été notre secteur défensif durant ce match que l'on peut trouver notre plus grosse, voire unique, satisfaction de la soirée en la performance de Javier Mascherano. 


Celle-ci n'aura malheureusement été ni suffisante, le Barça rentrant bredouille de Castille, ni même parfaite car si Iniesta est bien le premier coupable sur la perte de balle qui amèna le 3ème et dernier but Madrilène, une incompréhension entre deux coéquipiers est toujours une faute partagée. Mais celui qu'on surnomme El Jefecito aura malgré tout, lors de ce Clasico, livré une performance digne de ce titre de Chef.


Sa myriade d'interventions pleines d'autorité et de justesse, sa grinta toujours aussi précieuse lorsqu'il se retrouve dans des situations compliquées et sa détermination à ne rien lâcher même quand le match semblait plié ont été autant de facteurs qui ont permi aux Blaugranas de ne pas subir un revers plus lourd encore.


Mascherano n'avait pas une concurrence énorme pour lui disputer ce "titre" d'homme du match côté Blaugrana, au vu des prestations très ternes de quasiment tous ses coéquipiers, mais la qualité de sa prestation fait que celui-ci n'est en rien un titre au rabais.

 

Article rédigé par Ayoubaoui, ElMagio et Clément.


Posté par Clément
Article lu 4469 fois