Array J8 FC Barcelone - SD Eibar : Réactions - FC Barcelona Clan

Actualité équipe | Liga | mardi 21 octobre 2014 à 10:35  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Dernier match de Liga avant le Clasico, dernier match de l'équipe avant la reprise en Ligue des Champions, c'est un onze remanié qui sera aligné par Luis Enrique. Pas de Busquets, pas de Rakitic, les deux en tribunes, et Iniesta sur le banc. On remarque aussi l'intégration de Javier Mascherano au milieu, la titularisation de Xavi, et celle de Sergi Roberto, finalement auteur d'un bon match, gâché malheureusement par sa blessure à la 54ème. Sinon, comme d'habitude, on relaie dans cet article la majeure partie des réactions du coach, des joueurs ou du club, avec une petite touche made in Clan.

Le but 

On a choisi celui de Xavi, pour son intelligence, la beauté de sa finition, la sublime passe de Messi, et le fait que c'est le but qui ouvre le score, une heure après le début du match.

Ce but vient après deux actions intéressantes de l'animation offensive blaugrana, deux appels diagonales qui suffisent à détruire la cohésion du bloc adverse. C'est Jeremy Mathieu qui commence. Décidemment, le Français est une recrue de choix. Il remet le ballon au milieu, puis entame sa course oblique pour libérer un très grand espace pour Neymar, vite servi par...la Maquina. Malheureusement, le Brésilien n'arrivera pas à conclure, mais la phase de jeu est belle, intelligente, et elle incite les autres à en faire de même. 

Ça arrivera quelques minutes plus tard, cette fois, Xavi sera à la reception, après un appel magnifique dans le coeur de la défense adverse. Remise à Messi, course, l'Argentin ne se fera pas prier, il élimine deux Basques avec sa passe, puis la vista de Pelopo ouvrira le score, ballon piqué au dessus du gardien d'Eibar. Un à zéro, faut faire comme ca les gars !

 

Le joueur 

À quelques jours du Clasico, il est très rassurant pour le supporter blaugrana, et pour le club même, de retrouver un Lionel Messi de ce niveau. On peut le dire : il a retrouvé un physique de joueur de haut niveau, Lionel Messi est de retour et ses adversaires qui se mettaient à 3-4 au marquage de l'Argentin d'hier auront à faire face à un joueur de tout autre niveau samedi. Il est plus tranchant dans ses dribbles, très très présent tout le long du match, il presse, passe, dribble, combine, déstabilise le bloc adverse, mais surtout, le joueur a faim, on le sent à chacune de ses prises de balles.

On ne peut que se montrer optimiste pour la saison et même si un Lionel Messi de ce niveau n'assure en rien la victoire, le revoir aussi impliqué est un vrai plaisir, un régal pour les yeux. Un très beau but contre Eibar et une très belle passe décisive pour l'ouverture du score de Xavi, mais que dire alors du nombres d'occasions ratése ou, encore plus, du nombre d'occasions créées ? 

Les réactions 

À propos des occasions franches concédées par son équipe, Luis Enrique a déclaré :

"Je ne suis pas inquiet que l'adversaire se créer des opportunités car c'est normal à ce niveau. Nous essayons de nous améliorer, nous analysons les erreurs et cherchons des solutions. Une équipe n'est jamais là où vous voulez qu'elle en soit. Je suis ravi que nous ne prenions pas de but but même si il ne faut pas oublier que le but du jeu est de gagner, pas de garder nos cages inviolées."

Messi a joué tous les matchs et il les a joué dans leur intégralité. Il semble que cette saison encore le turnover ne s'applique pas à l'Argentin. Le coach a demandé au joueur comment il se sentait avant de procéder au 3ème changement, provoquant toute une théorie dans la presse madrilène.

"Que Messi se repose ? On prend tout en compte mais quand tu sais que tu me marqueras un but comme celui qu'il a mis ce soir..."

Xavi a définitivement impressioné sur ce match, par ses passes, sa justesse, son apport conséquent à la construction du jeu blaugrana, et aussi par son implication défensive. Du coup, les théories d'un Xavi mis à l'écart par Luis Enrique tombent à l'eau et on se questionne même sur sa possible titularisation au Bernabeu. Bartomeu, répond :

"Que Xavi joue bien est un problème ? Que ça rende difficile de décider qui va jouer ? Eh bien, c'est un bon problème, le genre de problèmes que je souhaite à tous les entraîneurs. Qu'il joue ou non, Xavi aide toujours l'équipe."

À propos d'Alvès :

"J'aime l'énergie qu'Alvès apporte à l'équipe. C'est un joueur fabuleux, le meilleur à son poste. Je suis très content de lui."

Concernant le record de Zarra que poursuit Lionel Messi, le coach blaugrana ira de la réponse classique concernant l'Argentin et les records... pour lui, on dirait que ce sont les records qui poursuivent Messi :

"Est-ce que le record de Zarra motive encore plus Messi ? Il n'a pas besoin de ça. Depuis que je suis arrivé, Léo a été très impliqué à chaque match, à chaque entraînement."

Et bien sûr, la question qui revient depuis le début du championnat, quoi penser de la cage encore inviolée de l'équipe, véritable record pour Claudio Bravo et pour le club ? Pour Luis Enrique, c'est un bon signe, et les joueurs récoltent les fruits du travail défensif qu'ils ont pratiqué à l'entrainement :

"Dans des matchs comme celui-ci il est nécessaire d'être bien organisés et de bien communiquer avec les défenseurs centraux. Il faut être très concentré à chaque action. Ils ne se sont pas approchés très souvent mais quand il l'ont fait, ils ont été dangereux. 

Je ne sais pas combien de matchs sans encaisser de but nous aurons mais je me souviendrai du travail de l'équipe, c'est important de souligner le travail de l'équipe entière. J'apprécie quand je vois un attaquant revenir et défendre. Ça aide énormément."

 

Mascherano, auteur d'une première prestation au milieu cette saison, sera aussi entendu après le match. Et voici ce qu'il pense de sa réintegration au milieu, question qui intéresse beaucoup de supporters blaugrana :

"Je suis très content d'avoir joué au milieu. J'ai apprécié, ça faisait un moment que je n'avais pas joué à ce rôle, à ce poste au Barça. Tout le monde connaît son poste et je suis là pour aider l'équipe où que je joue."

Langue de bois ? On ne pense pas, c'est une réponse dans le style Javier, sobre et toujours au service des besoins de l'équipe. Il continuera son intervention médiatique en parlant du collectif et du match en général. El Jefe porte définitivement bien son nom :.

"Nous sommes contents de la victoire mais même après un succès, il faut regarder les choses qu'il faut améliorer. Le fait que nous ayons pas marqué jusqu'à la deuxième période montre qui nous faut être patients. Nous jouons avec intensité, ce qui veut dire que l'autre équipe se fatigue, il ne faut pas chercher désespérément à marquer un but."


Pelopo sera aussi interpellé après le match et, en tant que capitaine, la Maquina ira de sa déclaration sur le match, son contenu, l'invincibilité de l'équipe depuis le début de la saison et la défense qui affiche véritablement un nouveau visage cette saison :

"Ça été compliqué pour nous d'inscrire le but qui ouvrait le score mais quand nous avons mis du rythme, le match est devenu plus facile. Je crois qu'ils étaient plus fatigués que nous à la fin du match. Je crois qu'ils ont fait un tel travail défensif qu'ils se sont épuisés. 

Bouger pour la première période ? Parfois un but change tout un match mais je pense que nous avons fait une bonne prestation.

Ce n'est pas un hasard si nous n'avons encaissé aucun but, nous travaillons tous très dur. Le coach insiste sur ce compartiment de jeu et tout le monde travaille sur ces bases. Évidemment je suis très content de mon but. 

Que Mascherano joue pivot ? C'est là qu'il joue en équipe nationale, c'est un joueur polyvalent qui peut jouer à tous les postes qu'il veut."


Les réactions du Clan :

"Notre faible rendement offensif fut une nouvelle fois mis en évidence, cela a été signalé à plus d'une reprise, nos cotés sont extrêmement faibles, la responsabilité attribuée aux latéraux n'est pas justifiée relativement à leur profils voir niveau pour un certain brésilien, nous l'avons vu et revu les équipes se contentent de nous pousser vers les ailes tout en bouchant l'axe, pour finalement se retrouver dans des situations d'un contre un, latéral vs latéral, une situation pourtant favorable mais nos joueurs sont incapables de faire la différence, se limitant à des centres pour l'un et à des passes en retrait pour l'autre, les combinaisons sont inexistantes, chose qui n'est pas facilitée par le nouveau positionnement des attaquants, ceci créer une sorte de contradiction dans le jeu, Pedro notamment est complètement perdu, l'impact du milieu est atténué, tout ceci pour optimiser les combinaisons entre Neymar et Messi.

Autre remarque, on l'avait dit même avant le début de saison, on a clairement vu pourquoi Mascherano ne pourra jamais concurrencer Busquets, défensivement l'argentin est meilleur, mais les transitions se font beaucoup trop lentement et restent archi prévisibles." Gatsu  

"Les ailes doivent être plus soutenus et ne pas laisser les latéraux en un contre un, ça c'est sûr. Ce ne sont pas des joueurs du profil de Cuadrado ou Robben pour pouvoir éliminer/centrer, mais des joueurs qui aiment prendre l'espace et la profondeur. Fallait gérer avec les internationaux aussi, mettre au repos certains (je ne serais pas surpris si Neymar débute sur le banc mardi) et faire jouer ceux qui sont rester à Barcelone. Ce match montre aussi que Luis Enrique ne peut se passer de Xavi dans ses plans. Il apporte tellement de juste et de la rapidité dans le jeu, je suis sûr qu'il jouera beaucoup plus qu'en début de saison et qu'un cas comme face à Malaga ne se reproduira pas (dans le sens où Xavi entrera en jeu cette fois-ci). 

Mais parler de ce match pour parler du clasico, non. Le Clasico sera un autre match, avec le retour de Mascherano derrière, Busquets et Iniesta au milieu voire Rakitic en balance avec la Maquina. Et surtout Luis Suarez" Tele Santana

"Une équipe qui veut jouer le centre se doit de créer le décalage, l'ouverture. Nous on donnait le ballon à un joueur très mal positionné, surtout si c'est pour centrer bordel ! Alves ne joue plus comme un latéral, il joue comme un milieu droit, et c'est extrêmement pénalisant pour notre animation des couloirs en ce moment. D'autant plus que Jordi est plus prudent à gauche pour soulager le brésilien, plus assez frais pour jouer à l'essuie glace. Le premier but vient comment ?

Après le premier appel oblique...celui de Jeremy Mathieu, qui crée une ouverture pour Xavi à Neymar. Et deux minutes après, Xavi en fait un, but. Si Alves en faisait lui aussi (c'est quand même plus son rôle qu'au francais) au lieu de se prendre pour Xavi, il se créerait des espaces, en créerait pour les autres, et ce fameux "bloc" des basques aurait été déchiré depuis longtemps." Ayoubaoui

 

Article écrit par Clément, Elmagio et Ayoubaoui.

 

Venez participer aux débats sur le forum du FCB Clan !


Posté par Clément
Article lu 2086 fois