Array J21 : Athletic Club 2-5 FC Barcelona : Les réactions d'après-match - FC Barcelona Clan

Article | News | mercredi 11 février 2015 à 22:14  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Il ne fallait pas laisser passer l'occasion de revenir à un point de l'écurie merengue après la défaite historique des hommes d'Ancelotti au Calderon. Sérieux et impliqués, les Blaugranas confirment leur dynamique positive et se rapprochent de la tête du classement avec en vue un objectif : ne plus perdre de points jusqu'au Clasico.

Xavi Hernandez et ses céquipiers ont donc relancé le Championnat. Le milieu de terrain espagnol a déclaré après la rencontre que son équipe ne devait plus faire de faux pas pour remporter le titre.

« Nous sommes très contents, les sensations ont été très bonnes. Nous avons réalisé un match plein. Nous avons joué avec intensité, avec la possession de la balle, en imposant notre rythme, avec courage… Nous sommes en bonne condition physique. Les entraînements portent leurs fruits.

L’Athletic Club nous a pressés très haut. Nous avons su profiter des espaces qu’ils laissaient dans le dos de la défense. En général, nous n’avons pas la chance d’avoir un adversaire qui se livre. Nous devons profiter dès que possible de nos trois attaquants quand ils sont en position.

Ce but va faire du bien à Luis Suarez, surtout pour lui qui est avant-centre. Il faisait déjà de très bons matches malgré son absence de but. C’est ce qui lui manquait pour prendre confiance mais nous sommes contents de lui.

Nous n’avons plus le droit à l’erreur. Nous l’avons déjà commise à Anoeta et, maintenant, nous sommes dans de meilleures dispositions, avec les cartes en mains. Nous sommes dans une bonne passe et nous devons en profiter. »

 

Neymar, désormais insatiiable, a confié qu’il estime qu'il aurait pu marquer plus de buts durant la soirée.

« Ce fut un match très compliqué sur un terrain difficile. Nous sommes bien rentrés dans le match et nous avons pu marquer et l’emporter. Nous sommes meilleurs match après match. Nous devons continuer dans cette voie parce que nous sommes bons. Mais nous devons aussi continuer à progresser.

Au-delà de mes buts, le plus important est d’aider mes coéquipiers. J’ai raté beaucoup d’occasions de buts. J’aurais pu en marquer plus mais je suis content pour le but. Nous devons aller droit au but, sans s’arrêter. Luis Suarez mérite son but. Il travaille beaucoup et nous aide. C’est mérité. »

Lucho, qui semble désormais avoir fait le pls dur en résistant à la crise de fin d'année garde la tête froide:

« J’ai la sensation que l’équipe a bien répondu et a bien affronté son adversaire en tenter de mettre des buts. Ce fut un bon match et une grande soirée. Mais la Liga est encore longue et il peut y avoir encore des surprises.

L’équipe qui va remporter la Liga sera celle qui aura été la plus régulière, mais elle peut aussi gagner à la dernière journée. Il ne faut pas encore bomber le torse. Il faut être préparés tout au long de la saison, c’est la clé.

Il n’y a pas de changements, c’est toujours le même Barça. Les joueurs ne sont pas des machines.

C’est un très grand privilège d’avoir un joueur comme Messi. Mais il faut reconnaître le talent de toute l’équipe quand elle joue à une niveau comme celui d’aujourd’hui. »

Bartomeu, pour qui la tempête juduciaire se prépare a exprimé sa satisfaction.

« Ce sont trois points importants et nous nous rapprochons du leader. L’équipe va bien et s’améliore à chaque match. Nous avons fait un très bon match. Les supporters vont être contents parce que l’équipe s’améliore jour après jour. Le changement est évident. Je félicite tous les joueurs et plus spécialement Neymar, Suarez et Messi.

Messi a été déterminant. C’est le meilleur joueur du monde, il a participé à tous les buts. Son évolution est très positive. Nous arrivons au niveau auquel nous voulons être. Cela peut être une belle année, une très belle année.

Je connais l’Atlético Madrid et c’est le favori pour gagner la Liga. Nous les avons battus mais c’est très compliqué. C’est un candidat à la victoire finale. Le championnat est très long encore, la phase retour vient de commencer. Il n’y a pas de crise, tout le monde travaille pour s’améliorer.

L’expulsion est juste, l’arbitre a pris la bonne décision. Nous ne parlons pas des arbitres, surtout lorsque nous avons un bon résultat.

La semaine n’a pas bien commencé et j’espère que cela va se résoudre [Bartomeu a été mis en examen dans l'affaire Neymar, Ndlr]. Je suis le président […] Tout le monde a son opinion. Je suis soutenu. Je ne vais plus parler de ce sujet jusqu’à ce que je le fasse avec le juge Ruz.

J’aime beaucoup le nouveau San Mamés. J’espère que notre nouveau stade sera aussi bien. »

Luis Suarez a retrouvé le chemin des filets. L’attaquant uruguayen a inscrit le deuxième but blaugrana du match, son troisième en Liga.

« Je sais faire mon autocritique. Je savais que je finirais par marquer à nouveau. J’avais le soutien de ma famille et de mes amis.

Nous avons marqué des buts rapidement bien que l’Athletic ait lutté jusqu’à la fin.

Nous savions qu’il y aurait une grande intensité, qu’elle serait à son maximum. Nous devions être à leur hauteur à ce niveau là.

Lorsque Gorka Iraizoz a arrêté mon premier tir, je me suis dit ‘c’est une parade spectaculaire’. Je n’étais pas nerveux. Je suis seulement préoccupé lorsque je sens que je ne peux pas aider l’équipe au maximum.

C’est un privilège d’être au niveau de deux phénomènes Messi et Neymar. Je dois en profiter. »

 

Après ce succès qui rapproche les Blaugranas de la première place, les membres du Clan étaient enthousiastes.

Valderrama :

"Comme prévu, l'Athletic démarre fort, avec un pressing tout-terrain, sur une aire de jeu qui a souffert du froid et de la neige et ou les premiers appuis sont délicats.
Pourtant, et à raison, nous essayons de repartir proprement de derrière afin de les aspirer et de les prendre dans leur dos.
On y parvient tant bien que mal en privilégiant des sorties de balles côté gauche ou Mathieu connait un début délicat. Il a du mal a faire bouger sa grande carcasse et tarde à relancer, ce qui nous expose à quelques banderilles de Susaeta et Aduriz.

Cela dit, et petit à petit, on parvient à desserrer l'étau en trouvant plus régulièrement Xavi et Rakitic dans l'intervalle et on commence à s'installer dans le camp basque. C'est sur l'une de ces premières possessions hautes que vient la faute emmenant l'ouverture du score de Messi (15').

Ce but nous libère et s'ensuit une demi heure de grand football, digne du meilleur barça. Alternance entre tiki taka et renversement de jeu, combinaisons supersoniques entre les 3 cracks de devant, gestion du tempo par Busi, Raki et Xavi, ce dernier n'hésitant pas à se projeter 2 - 3 fois dans la surface d'Iraizoz.

Suarez après un premier essai de la tête sauvé miraculeusement par le portier adverse combine avec Messi et enroule son pied droit dans le soupirail. 2-0 à la 26', l'Athletic est sonné debout et prend un bain de football. La Cathedral se meut alors dans un silence mi hébété, mi admiratif que le seul Aduriz parvient à rompre en s'élevant dans le ciel de San Mames (tête sur le poteau, 31').

Cette première période se termine en roue libre avec comme seul fait notable et négatif, le carton d'Alvès qui le privera de la réception de Levante le week-end prochain (un mal pour un bien?).

On reprend la seconde période en mode pyjama, pensant que le plus dur est fait vu l'apathie des joueurs de Valverde lors du premier acte. Avec sans doute également, la tête déjà un peu à Villareal pour la demi de Copa mercredi. Mal nous en prend, car le Basque est persévérant et meurt l'arme à la main. On tricote un minuscule football dans nos propres 30 mètres et à force de donner le bâton, on se fait battre par Manuel Rico qui donne espoir à tout un peuple, jusque là groggy (59')...

Heureusement, ce but a le mérite de nous vexer et l'on repart de suite à l'abordage sur les base de la première période. La récompense ne se fait pas attendre avec cet autogol de De Marcos sur un centre de Suarez à destination de la Pulga (62') puis sur une amour d'esquive de Xavi (suite à une passe de Messi) qui permet à Neymar d'ouvrir son pied et de crucifier d'Iraizoz (64').
La messe est dite? Pas sur, car, les basque bondissent à nouveau avec ce diable d'Aduriz, qui nous fait tout le temps mal, comme ces joueurs de Liga, déchaînés face à nous (autre exmple: David Barral) et qui raccourcis la distance (66')

Orgie de football à Bilbao!

Les 25 dernières minutes sont plus calmes, entachées par l'expulsion de Xabier Etxeita (75') qui s'essuie les crampon sur le genou du cannibale. Enfin, un dernier but de Pedro, le joker, sur une super mouvement Messi-Busquets donne au succés des airs de triomphe et concrétise une prestation aboutie qui nous permet de revenir à 1 point des Meringues.

Collectivement, nous aurons donc fait preuve d'une grande maîtrise (hormis le 1er quart d'heure de chaque période), en alternant jeu de possession et attaque rapide. On aura su profiter des espaces laissés par l'Atlhetic au jeu un poil ambitieux par rapport à ses moyens, mais qui surtout se retrouvera mené trop tôt dans la partie pour nous attendre trop bas."

Tele-Santana :

"Match très intense hier, où les catalans sont gênés au début avant d'exploser sur le temps fort. Dès qu'ils ont monter le bloc pour jouer et prendre le dessus, ça devenait irrésistible. Encore ces séquences magnifiques, parfois de la sortie de balle jusqu'à la surface d'Iraizoz. Le coup franc dévié lance le Barça qui devenait trop supérieur pour un Athletic volontaire mais impuissant.

L'équipe montre qu'elle monte en puissance et qu'elle peut faire mal n'importe quand. Avec cet effectif bien utilisé, City et le Real peuvent avoir quelques inquiétudes. Il y a toujours cette maîtrise technique qui nous permet d'avoir 70% de possession à San Mames, et une verticalité qui fait mal. En contre, ou dans le jeu plus direct, l'équipe montre qu'elle a plusieurs possibilités de faire plier n'importe quel bloc. Autre chose à signaler c'est la présence dans la surface à adverse. Sur pas mal d'offensives, le porteur (qui se trouve à 30 m des buts) a 4 à 5 solutions devant lui ! Il y a une vraie animation offensive de retrouver qui se confirme match après match.

Néanmoins, cette capacité à frapper à n'importe quel moment doit être bien utilisée. Parce que jamais l'Athletic ne doit marquer deux buts comme ça et espérer remonter. La tête de Suarez ou la frappe de Messi juste à côté (juste après la réduction du score de Rico) ce n'est pas grave, c'est l'exploit d'Iraizoz et une question de centimètres. Mais les autres occases doivent être au fond, il faut être tueur et je pense à Neymar qui ne doit pas bouffer ce genre d'opportunités. Mais en même temps, l'équipe ne doute pas face à la pression basque et montre qu'elle contrôle réellement le match. Un sentiment de supériorité qui rassure. Valverde s'est rendu à l'évidence en fin de match, nous étions beaucoup trop fort.

Xavi a pu enfin jouer (et de quelle manière!), Adriano a montré sa tête, Rafinha s'installe définitivement dans le noyau, Pedro qui entre et marque, c'est du bon. Mascherano a pu se reposer, avec Iniesta. Bartra devrait jouer mercredi.

En un mois la tendance a été inversée. D'une équipe quelconque à l'Anoeta, voilà maintenant une équipe équilibrée, ambitieuse et quasi irrésistible. Quasi, car je sens que l'équipe peut encore s'améliorer et afficher une meilleure constance dans le jeu. Mais on a déjà du lourd. C'était pourtant un mois très compliqué (trois fois l'Atléti, Villarreal et Bilbao) et on revient finalement à 1 point du Real. Là ça redevient du sérieux. En championnat, d''ici le Clasico, il y aura Levante et Malaga à domicile, Grenade à l'extérieur, réception du Rayo et déplacement à Eibar. Le Real en crise va se refaire une santé face à La Corogne. Mais eux aussi ils vont enchaîner un match face à Villarreal et un déplacement à San Mames. Même le match aller en Allemagne face à Shalke peut paraître piège maintenant pour eux. L'Atléti enchaînera trois matchs compliqués dans le même temps, avec Séville, Valence et un déplacement à l'Espanyol. Il y a un coup à jouer."


Posté par Clément
Article lu 4948 fois