Array J17 : Real Sociedad 1 - 0 FC Barcelona : Les Réactions d'après-match - FC Barcelona Clan

Article | Liga | mardi 6 janvier 2015 à 15:37  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Alors que le Real s'était incliné à Valence quelques heures plus tôt, les hommes de Luis Enrique ont laissé passer une occasion en or de mettre la pression au leader. Les matchs fades s'empilent, les compositions alignées posent question, bref, l'année commence mal.

 

« J’ai pris cette décision [de laisser Neymar et Messi sur le banc, Ndlr] en considérant le risque pour ces joueurs qui ont fait un long voyage il y a deux jours. Ils sont revenus vendredi à l’entraînement et qu’ils sont rentrés en deuxième période face à la Real Sociedad. C’était mieux pour eux. J’ai fait ce que je pensais être le mieux pour l’équipe. Après avoir vu le résultat, je ne sais pas si j’aurais pris la même décision.

Le but contre son camp de Jordi Alba, c’est une action malheureuse. Nous avons eu le contrôle du match, et nous avons eu des occasions en deuxième période. Le résultat est injuste, l’équipe méritait mieux, nous n’avons pas eu de chance.

Il faut aussi reconnaître que la Real Sociedad a fait un match complet. »

 

"Nous avons commencé du mauvais pied dans ce match mais nous ne méritons pas ce résultat. Le ballon n’a pas voulu entrer. Nous aurions pu être leaders. C’est une opportunité perdue.

La Liga est encore longue. […] L’année démarre mal. Cette défaite nous fait mal. Le ballon n’a pas voulu entrer ce soir.

La Real a aussi fait un bon match, ils ont été très bien défensivement"

« Nous avions l’opportunité de revenir à hauteur du Real Madrid, c’est dommage puisque nous aurions pu revenir dans le match. Nous avons eu le contrôle de la rencontre, sauf sur certaines phases, qui ont générées du danger.

Il ne nous manquait qu’un but. L’équipe était bien, avec un bon rythme, nous avons bien combiné, mais il nous a manqué la concrétisation de nos occasions pour gagner.

Ce mois de Janvier contient beaucoup de matches, nous avons l’envie de bien faire les choses. Il y aura un match tous les trois ou quatre jours. Nous devons analyser les choses qui ont été bonnes et celles qui sont à améliorer. »

    « L’équipe n’a pas bien commencé le match. La Real a eu la chance d’avoir un but contre son camp après deux corners. Nous n’avons pas eu de chance dès les premières minutes de jeu et après cela a été difficile.  Parfois les matchs sont ainsi.

 L’analyse est négative. Nous partons attristés car nous voulions gagner. Pas seulement parce que le Real Madrid a perdu mais aussi parce que nous voulions une victoire pour commencer l’année.

Le but contre notre camp nous a fait du mal, il a beaucoup pesé et nous repartons avec zéro point. Il faut désormais faire une autocritique et aller de l’avant pour nous améliorer.

 Ce terrain n’est pas propice au Barça. Nous espérons changer la dynamique.

La Liga est encore longue. Aujourd’hui elle a profité à l’Atlético Madrid et lors de la prochaine journée, nous allons jouer contre eux. Nous espérons gagner. »

 

Les maux sont nombreux, voici ce qu'en dit le Clan :

La composition, la gestion du retour des vacances des Sud Américains:

paul philippe: "D'abord l'autorité d'un coach ne doit pas se manifester en laissant ses atouts sur le banc parce-qu'ils sont rentrés plus tard de vacances mais en exigeant qu'ils soient là en temps et en heure.
Composition fantasque donc, à nouveau."

La physionomie du match, la responsabilité des joueurs:

Tele-Santana: "1-0 après deux minutes de jeu ce n'est pas la mort, il reste du temps. La Sociedad ne fait plus rien à part quelques contres, et où est l'inspiration ?

Moi je veux bien, on tape sur Luis Enrique, (...) mais les onze joueurs sur la pelouse ils servent à quoi ? À chaque fois que je verrais un onze qui se déplace chez un club qui joue le maintien et qui n'en fout pas une, ce sont d'abord les onze joueurs qui mériteront mon crachat, pas l'entraineur ou le président. (...)

Mathieu s'est fait humilié par Chorri Castro, Busquets était invisible, Xavi a été brouillon, Iniesta n'avait plus rien à part deux ou trois fulgurances. Pedro et Suarez n'ont jamais tenter des appels, et ce dernier a offert pas mal de déchets techniques.

Allez, il reste 45 minutes, il y a le temps. Messi entre en jeu. Puis Neymar, les choix ont été rapides. Mais ils font quoi ? Quelques bonnes actions mais surtout un entêtement axial et le brésilien qui cherche à rentrer avec le ballon dans le but. Il a apporté plus de dynamisme c'est sûr mais les opportunités qu'il a, interdit de les bouffer. Même le contre il envoie un parpaing pour Messi dont ça se voyait qu'il n'était pas du tout en forme. Et Suarez a son occase en or aussi, mais au lieu de tirer il tente un dribble téléphoné."

Le fond de jeu, les automatismes:

Gatsu: "Luis Enrique arrive et réduit à néant une philosophie de jeu qui perdure depuis des lustres, un exploit en soit, à présent on comprend mieux ses mésaventures à la Roma, c'est d'autan plus dommage qu'un Messi revient à un bon niveau, ne pas pourvoir en profiter est un crime.

Le beau jeu fait partie de notre ADN, l'auto-sabordage également, attention les répercussions de cette gestion abjecte peuvent avoir des conséquences bien plus dramatiques qu'on le pense."

paul philippe: "Tous nos repères sont anéantis en quelques mois. A commencer par le souci d'une relance propre pour mettre les joueurs dans le sens du jeu.( on voyait, par exemple, les centraux piquer un sprint vers les poteaux de corners pour recevoir face au jeu un ballon relancé par le gardien vers Busquets ou Xavi). Et toujours le souci pour chaque joueur de penser a la conséquence de sa passe. Fini le jeu en triangle. D'ailleurs qu 'est il proposé en échange ? Un jeu plus direct? Ca doit être ça... Comme le dit Gatsu c'est l'ADN du Barca qui s'étole.
Si au moins on connaissait ses intentions.
"


Posté par Clément
Article lu 4986 fois