Array FC Barcelone 3-1 Ajax Amsterdam : Maîtrise et nouveauté - FC Barcelona Clan

En Une | Champion's League | jeudi 23 octobre 2014 à 18:31  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Le Barça se reprend dans cette troisième journée et s'est bien préparé en vue du clasico.

Les faits et les jeu


Après une défaite à Paris, les catalans devaient se reprendre pour encore espérer accrocher une première place de plus en plus importante compte tenu des équipes à éviter en huitième. Dernier match avant le clasico, Luis Enrique devait aussi penser à comment gagner ce match et préparer le choc du week-end avec une bonne gestion de l'effectif. D'autant que l'adversaire ne vient pas prendre des photos. Face au "frère", l'Ajax, les catalans n'ont tout simplement pas le droit à l'erreur devant cette équipe jeune certes mais bourrée de talent.

Pour la première fois de la saison, Mathieu se retrouve en tribunes. Le central français est clairement conservé pour samedi. Il est accompagné d'un Busquets incertain. Xavi se retrouve sur le banc, avec Claudio Bravo le portier chilien, ainsi que Rafinha, de retour dans le groupe. Sur le terrain, Ter Stegen est confirmé par son entraîneur en Champion's League et prend place aux buts. Alves et Alba sont sur les ailes, Piqué enchaine une deuxième titularisation, avec Bartra cette fois-ci. Au milieu, c'est Mascherano qui se place devant la défense, Rakitic est de retour, Iniesta l'accompagne. Devant, du classique avec Messi, Pedro et Neymar.
Côté Ajax, Franck De Boer aligne ce onze : Cillessen - Van Rhijn, Veltman, Moisander, Viergever - Zimling, Klaassen, Andersen - Schöne, Sigthorsson et Kishna. Des noms peu connus, quelques départs importants (Blind), mais une équipe dans la plus pure tradition ajacide qui a su posé des soucis face au PSG lors de la première journée.

La rencontre débute dans l'opposition habituelle au Camp Nou. Les néerlandais restent prudent dans un bloc bien serré par une ligne de cinq (la sentinelle redescend entre les deux centraux), puis trois au milieu et deux attaquants pour gêner les relances. Ce qui force Piqué et Bartra à jouer long sur les ailes, sans succès. Puis, la première étincelle arrive. Mascherano trouve Iniesta qui remet à Messi dans l'axe. La Pulga joue en première intention pour Pedro qui, d'une touche, freine le ballon pour l'argentin qui arrive en pleine course. Leo accélère, fixe, et décale Neymar dans la surface à gauche, ce dernier place le ballon façon Thierry Henry, 1-0 pour le Barça après sept minutes de jeu. Une magnifique action limpide, fluide, à quelques touches de balles, et voilà les blaugranas qui concrétisent leur première occasion. Les locaux sont bien rentrer dans la partie, Alba sert Messi dans la surface, son contrôle est assez lent et l'argentin frappe au-dessus (11'), l'option Pedro était peut-être la meilleure. Les hommes de De Boer peinent à garder le ballon, et défendent beaucoup face à des catalans qui aiment animer le côtés, à droite avec un duo Alves/Rakitic très présent et à gauche avec Jordi Alba.

 

Pedro traîne plutôt dans l'axe tandis que Messi se décale légèrement sur le côté. Iniesta contrôle le tempo et semble retrouver un niveau beaucoup plus proche de son talent. C'est d'ailleurs sur une passe somptueuse que le capitaine blaugrana trouve Messi dans la surface. L'argentin contrôle le ballon et ajuste Cillessen qui ne peut totalement stopper le ballon, et 2-0 pour le Barça. Une entame idéale qui met le leader espagnol à l'abri. Les visiteurs commettent quelques erreurs techniques, et le bloc bien appliqué du début de match s'effrite quelque peu. D'un 5-3-2 en phase défensive, c'est un 4-4-2 plus classique qui se met en place à la perte du ballon, peut-être pour mieux enclencher les contres. Le trio d'attaque est intenable, Pedro propose beaucoup de solutions de par ses appels, et les deux cracks se trouvent les yeux fermés. Neymar remonte le ballon et trouve Messi qui décale Pedro sur sa gauche, l'espagnol frappe mais trouve le poteau (29').

Le Barça gère tranquillement son avance, néanmoins, les néerlandais sortent un peu la tête de l'eau. Iniesta réalise surement son meilleur match de la saison. Le Manchego perce les lignes à 25 mètres des buts de Cillessen, il résiste à la charge des défenseurs et se retrouve seul face au portier oranje. Iniesta pique son ballon mais c'est le portier adverse sort le ballon en corner (39'). La première véritable occasion de l'Ajax interviendra par l'intermédiaire de Sigthorsson qui, d'une frappe contrée, trompe Ter Stegen mais le ballon n'est pas cadré (43'). C'est une première période plutôt maitrisée de la part des catalans où les néerlandais n'ont pas été très dangereux. De bonnes phases de jeu sont à noter, avec un jeu long précis du gardien allemand et un Messi déroutant.

 

 

Les onze mêmes blaugranas reviennent sur la pelouse, côté Ajax, Franck De Boer procède à son premier changement, Milik (buteur la semaine dernière face à l'Allemagne) entre à la place de Kishna. Les schémas ne changent pas, la physionomie du match aussi. Messi est toujours aussi intenable, l'argentin efface deux joueurs et tente sa chance mais ce n'est pas cadré (47'). Deux minutes plus tard, c'est Pedro qui frappe, Cillessen détourne le ballon sur Messi qui reprend victorieusement le ballon, mais l'arbitre annule le but pour un hors-jeu du gaucho. En ce début de second acte, Messi est partout. Après avoir servi astucieusement Pedro dans la surface, l'argentin reprend le ballon et efface son adversaire d'un double contact avant de frapper du droit, le ballon finit sa course dans le petit filet extérieur (52'). Le Barça domine ce premier quart d'heure, l'Ajax tente sa chance de loin, comme Van Rhijn mais c'est loin du cadre (55'). Dans la minute qui suit, un deuxième changement est à signaler côté ajacide, Riedewald remplace Zimling. Coup franc très excentré pour le Barça, Messi enroule mais ça passe au-dessus des buts de Cillessen (59').

Avec cet avantage de deux buts, Luis Enrique pense au clasico de samedi, il sort Neymar pour Sandro. Piqué n'est pas à son aise dans ce match, pourtant peu sollicité. Le défenseur catalan dévisse sa reprise après un centre venu de la gauche, ça manque de peu de tromper Ter Stegen (63'). C'est au tour de Messi de sortir de la pelouse, histoire d'être en pleine forme samedi, Munir le remplace (66'). Peu de choses ne se passent jusqu'à l'entrée du dernier quart d'heure où, Iniesta sort pour Rafinha (76'). Le Barça finit donc avec un milieu et une attaque inédite, Mascherano accompagné de Rakitic et Rafinha, et un trident offensif Sandro, Pedro et Munir. Les dix dernières minutes sont assez mouvementées. Sur une longue relance de Ter Stegen, Munir amorce une contre attaque fulgurante avec Pedro et Sandro, dans un trois contre deux. Le néo international espagnol opte pour la tentative individuelle et sa frappe est contrée en corner (82'). C'est ensuite Dani Alves qui tente sa chance sur coup franc, ça passe au-dessus (86').

On s'achemine vers une victoire tranquille barcelonaise, quand Milik profite d'un contre favorable pour percer la défense, il est repris au dernier moment mais le ballon arrive dans les pieds de El Ghazi (entré à la place de Sigthorsson) qui trompe Ter Stegen, 2-1. Dès lors, les hommes de De Boer campent chez des catalans en manque de repère suite à la sortie des trois cadres offensifs. Malgré tout, Piqué remporte quelques duels et Rakitic assure la tenue du ballon après un long moment de flottement. Alves retente sa chance sur coup franc et ça passe de peu au-dessus des buts de Cillessen (93'). Rakitic au milieu de terrain trouve Munir à droite, ce dernier remet pour Pedro qui, en une touche ouvre le champ pour Rafinha parti en pleine course. Le brésilien décale pour Sandro qui se débarrasse de son défenseur et ajuste Cillessen, 3-1. Le Barça gagnera bien cette rencontre. L'image insolite c'est Xavi, Iniesta et Messi qui apprécient le troisième but à partir du banc de touhe. Une nouveauté qui annonce un renouveau dans les années à venir.

Le Barça s'impose donc, et peut désormais penser au clasico. Un match globalement maîtrisé, une petite frayeur sur la fin de rencontre avec une nouvelle animation offensive, de nouveaux visages, mais les blaugranas sont bel et bien les vainqueurs. Ils restent à l'affût du PSG qui s'impose difficilement à Nicosie.

 

Les joueurs



Ter Stegen : 6.5


Peu sollicité par les néerlandais, il a passé une soirée assez tranquille dans l'ensemble. À noter un excellent jeu au pied, surtout dans le jeu long.


Alves : 6


Du mieux offensivement, en prenant bien son aile. L'ancien sévillan peine à retrouver son meilleur niveau mais sa prestation du soir reste correcte. Si ce n'est une tendance à beaucoup trop centrer, mais la faute est partagée avec les attaquants et les milieux qui n'exploitent que très peu cette option.


Bartra : 7


Il est prêt pour le haut niveau. Le canterano est à l'aise, fini les moments de panique d'il y a deux ans, ses qualités sont mises en valeur, et ce soir il s'impose comme étant le taulier de la défense.


Piqué : 5.5


Malgré la confiance de son entraineur depuis sa polémique extra-sportive, Piqué enchaine un deuxième match assez fade. Peu de duels perdus et bon dans le jeu aérien pendant le temps faible de son équipe, il affiche toutefois des doutes inquiétants qui expliquent pourquoi il n'est plus un indiscutable.


Alba : 6.5


Un bon match pour la mobylette catalane, qui devrait prendre plus d'initiative dans ses dédoublements, ce qui serait le seul bémol pour Jordi.


Mascherano : 7

El Jefecito retrouve sa position d'origine et comme samedi dernier, il ne déçoit pas. C'est une autre nouveauté de Luis Enrique, celle de pouvoir utiliser la polyvalence de l'argentin, qui redevient le relais tactique de l'entraîneur, comme avec Guardiola.


Rakitic : 7


De retour dans le onze, le croate a fait dans le classique, entre couverture et occupation de la zone droite. Il a pas mal soutenu Alves, et en fin de rencontre il a pris les clés du jeu en l'absence des leaders offensifs.


Iniesta : 7.5


Le Manchego retrouve son niveau à quelques jours du Clasico et c'est bon signe. Une présence beaucoup plus importante dans l'entrejeu et quelques accélérations bien senties. Il rate encore une fois l'occasion d'inscrire un but d'anthologie mais sa passe laser pour Messi sur le second but compense pas mal. Il cède sa place à Rafinha (76') qui revient après quelques semaines de blessures.


Pedro : 7


Plus volontaire, plus entreprenant, le canarien a proposé beaucoup de solutions à ses coéquipiers. Pas mal de création d'espaces de par ses courses, et malheureusement pas beaucoup servi mais Pedro a livré une prestation rassurante.


Neymar : 7

Une prestation qui commence à devenir une habitude. Des efforts, de la percussion, un but et une entente explosive avec l'argentin. Histoire d'être à fond samedi, Luis Enrique le remplace dès l'heure de jeu par Sandro, qui marque le but du break en fin de rencontre.


Messi : 8

Encore un match où la Pulga prouve qu'il revient en forme. Ses efforts sont constants et, balle au pied, il crée des situations dont lui seul a le secret. Une passe décisive et un but, il sort à la place de Munir (66') et les polémistes doivent maintenant trouver autre chose. Le jeune attaquant espagnol a été brouillon dans les derniers gestes.

 

 

Fiche technique

 

Barça : Ter Stegen; Alves, Bartra, Piqué, Jordi Alba; Mascherano, Rakitic, Iniesta (c) (Rafinha, 76'); Pedro, Messi (Munir, 66') et Neymar (Sandro, 61').

 

Ajax : Cillessen; Van Rhijn, Veltman, Moisander (c), Viergever; Zimling (Riedewald, 55'), Klaassen, Andersen; Schöne, Sigthorsson (El Ghazi, 73') et Kishna (Milik, 46').

Arbitre : William Collum

Avertissements :  Veltman (32'), Van Rhijn (69'), Pedro (80') et Riedewald (90')

Buts : 1-0, Min. 7, Neymar. 2-0, Min. 24, Messi. 2-1, Min. 88, El Ghazi. 3-1, Min. 90+3, Sandro.

79 357 spectateurs.


Posté par Tele-Santana
Article lu 2978 fois