Array Sergi Samper : la patience est le maître mot - FC Barcelona Clan

En Une | Sergi Samper | samedi 19 mars 2016 à 15:32  | Ajouter aux favoris / Partager  | Email

Dans l'ombre des stars barcelonaises, le jeune joueur formé à la Masia attend patiemment sa chance. Ayant refusé de quitter le club lors des derniers mercatos et alternant entre les équipes A et B du club, Samper entend suivre l'exemple de Sergi Roberto pour se faire une place au sein du noyau dur du Barça.

Communément définie comme l’aptitude à ne pas s’énerver des difficultés, le fait de savoir attendre avec calme ou encore la persévérance à poursuivre un but établi, la patience demeure un maître mot pour tout footballeur qui tend à devenir titulaire indiscutable au sein d’un grand club. Même s’il est prometteur, même s’il se dit qu’il sera un très grand joueur à l’avenir, Sergi Samper fait assurément partie de cette catégorie, celle qui doit attendre avant de se révéler, regarder avant d’agir.

Bien qu’il était parti pour faire du tennis comme son frère Jordi (212ème au classement ATP), Sergi Samper, né le 20 janvier 1995 a Barcelone, a finalement suivi les conseils de son grand père et s’est dirigé vers la Ciudad Deportiva du Barça. A six ans, le Catalan atterrissait à l’école de football du club catalan et, après avoir progressivement gravi tous les échelons au sein des catégories inférieures, après avoir déjà joué en Coupe du roi et en Ligue des champions, après avoir fait partie du voyage lors de la Coupe du monde des clubs, il entrait en jeu samedi dernier durant le match de Liga face à Getafe. « Je suis très content. C’était la seule compétition où je n’avais pas encore joué », assurait le Canterano.

Le joueur a cependant quitté rapidement les paillettes du Camp Nou pour retrouver la Segunda B : 24 heures après ses débuts avec l’équipe première, Gerard Lopez le convoquait pour jouer une partie du match avec la filiale au Camp d’Esports de Lleida, un match perdu 2-0 par le Barça B. Durant la saison, Samper a souvent soufflé le chaud et le froid. S’entrainant parfois avec l’équipe première et côtoyant les nombreuses stars barcelonaises, le joueur a cependant beaucoup souffert de la descente du Barça B. L’équipe, qui jouait en Segunda Division jusqu’à la saison dernière, évolue désormais en Segunda B. A Barcelone, on est catégorique : « Sergi, comme toute sa famille, est très Culé ».

L’été dernier, avec l’interdiction faite au club d’inscrire de nouveaux joueurs jusqu’à janvier 2016, Pep Segura, le directeur du football formateur professionnel du FC Barcelone, avait demandé à Samper, Grimaldo, Dongou et Adama de rester avec la filiale pour remonter en Segunda. Mais avec l’obligation, pour le club, d’obtenir des liquidités, les choses ont pris une autre tournure : lorsqu’Aston Villa a émis une offre de 12 millions d’euros pour Adama, le Barça a cédé et le joueur partait pour Birmingham, une option de rachat jusqu’en 2018 ayant néanmoins été incluse. Et durant le mercato d’hiver, Grimaldo et Dongou émigraient respectivement à Benfica et Saragosse. Samper, pour sa part, était tenté par le Premier League mais fit finalement le choix de rester. « Le rêve de Sergi est de jouer au Barça », affirme son entourage.

Depuis que Luis Enrique a pris place sur le banc du Camp Nou, neuf Canteranos sont apparus en équipe première : Munir, Sandro, Edgard lé, Masip, Halilovic, Gumbau, Kaptoum, Cantalapiedra et Samper. Mais pour ce dernier, la transition entre le Mini Estadi et le Camp Nou peut être assimilée à un tournant. « Le nouveau style de la filiale ne bénéficie pas au jeu de Sergi. Quand le ballon ne passe pas par ses pieds, il souffre », affirme-t-on du côté de la Ciudad Deportiva. Formé depuis longtemps à jouer devant la défense pour la protéger, le joueur est parfois placé en pivot ou en relayeur par Lopez. De plus, Luis Enrique ne lui accorde que très peu de temps de jeu en équipe première. Samper a même commencé la saison derrière Gumbau aux yeux de l’ex-entraîneur du Celta Vigo.

Le contrat de Sergi se termine en 2017 et sa clause s’élève à 12 millions d’euros. Au Barça, on lui assure qu’une prolongation lui sera proposée et que l’année prochaine, il sera appelé à jouer au Camp Nou. Cependant, la Premier League veille toujours sur lui et un prêt pourrait être envisagé si l’on tient compte du nombre de milieux de terrain à la disposition de Luis Enrique : Iniesta, Arda, Busquets, Sergi Roberto, Rakitic, Rafinha, et probablement Denis Suarez dans un futur proche. « Je suis là pour répondre aux besoins de l’entraîneur », assure simplement Samper, conscient que plusieurs milieux de terrain blaugranas de renommé mondiale ont tardé avant de s’installer définitivement au Camp Nou. Iniesta, Xavi ou encore Sergi Roberto font partie de ceux là. Pour Sergi, ce dernier est d’ailleurs un exemple à suivre : travail, persévérance, silence. Et surtout, patience.


Source: El Pais

Posté par Senox10
Article lu 4186 fois